rss

L’ambassadrice Nikki Haley préside la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation humanitaire en Syrie

Русский Русский, English English

Mission Des États-Unis Auprès Des Nations Unies
Service de presse et de diplomatie publique
Pour Diffusion Immédiate
Le 27 avril 2017

 
 

L’ambassadrice Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, a présidé ce matin une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation humanitaire en Syrie. Elle a condamné les dernières atrocités perpétrées par le gouvernement syrien, en particulier des sièges mortels à l’encontre de sa propre population. L’ambassadrice Haley a également pointé du doigt la Russie qui permet au régime d’Assad d’agir en toute impunité.

« Il n’y a que trois semaines que le monde a été horrifié par les images d’enfants empoisonnés en Syrie suite au largage d’agents neurotoxiques mortels. Nous n’oublierons jamais ces images d’enfants souffrants et mourants. Mais il existe aujourd’hui en Syrie une mort plus calme, plus lente. Elle est encore plus délibérée, plus terrible et plus répandue que le largage d’armes chimiques à des milliers de mètres au-dessus du sol. Le régime syrien est engagé dans une stratégie délibérée de siège et de capitulation. Les civils bloqués à l’intérieur sont littéralement emprisonnés jusqu’à la mort s’ils ne s’agenouillent pas devant le gouvernement. On leur refuse des aliments. On leur refuse également des fournitures médicales essentielles à la vie. »

« Tous les yeux et toutes les pressions doivent maintenant se tourner vers la Russie parce que c’est elle qui pourrait arrêter cela si elle le voulait … les images ne mentent pas. Les travailleurs humanitaires ne mentent pas. Le fait qu’ils ne peuvent pas obtenir l’aide dont ils ont besoin – cela ce n’est pas un mensonge. Ce qui est un mensonge, c’est de continuer à laisser la Russie permettre que cette situation terrible se produise. Je continuerai à demander au Conseil de sécurité d’agir, de faire quelque chose, peu importe si les Russes continuent à opposer leur véto, parce que c’est notre voix qui doit être entendue. Parce que je peux vous dire que les Syriens ne se soucient pas de la diplomatie. Le peuple syrien ne se préoccupe pas des groupes de travail. Le peuple syrien ne se soucie de rien de ce que nous avons dit aujourd’hui. Il essaie simplement de vivre aussi longtemps que possible. »


Voir le contenu d'origine: https://usun.state.gov/remarks/7784
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous