rss

Les États-Unis condamnent les attentats terroristes d’aujourd’hui à Téhéran. Nous exprimons nos condoléances aux victimes et à leurs familles et envoyons nos pensées et nos prières au peuple iranien. Le caractère dépravé du terrorisme n’a pas sa place dans un monde pacifique et civilisé.

Русский Русский, العربية العربية

Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique
Bureau du porte-parole
Le 9 juin 2017

Bonjour, je vous remercie pour votre patience. Je sais que vous attendez depuis un petit moment déjà.

Il y a trois semaines, le président se joignait aux membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) dans une grande démonstration de partenariat, de rejet de l’extrémisme, et avec un plan pour vaincre le terrorisme sous toutes ses formes dans la région et dans le monde.

Mais la situation de ces derniers jours autour du Golfe inquiète les États-Unis, la région et de nombreuses personnes directement affectées. Les États-Unis souhaitent réaffirmer leur engagement à l’égard de l’esprit du sommet. Tandis que nous unissons nos efforts pour éradiquer le soutien militaire, financier et idéologique des terroristes, nous nous attendons à voir des progrès dans la direction d’une plus grande expression politique dans le monde arabe. Une mesure importante pour saper l’extrémisme islamique et empêcher l’activisme politique de dégénérer en actes de violence est de donner l’occasion aux voix marginales de s’exprimer politiquement.

Mais ce processus exige un consensus régional et mondial, de même qu’une compréhension mutuelle. Le sommet du CCG constitue une plateforme pour favoriser ce consensus et cette compréhension. Nous appelons au dialogue calme et réfléchi avec des attentes et des responsabilités claires et précises entre les parties de manière à renforcer leurs liens. Nous demandons aux parties de mettre fin à l’escalade de la situation dans la région. Nous demandons au Qatar de répondre aux préoccupations de ses voisins. Le Qatar a souvent soutenu des groupes représentant toute une gamme d’expressions politiques, de l’activisme à la violence. L’émir du Qatar a réalisé des progrès en mettant fin à l’appui financier et en expulsant des éléments terroristes de son pays, mais il doit en faire plus, et le faire plus rapidement.

Les autres doivent également continuer à éliminer les factions de soutien aux organisations violentes à l’intérieur de leurs propres frontières. Encore une fois, c’est un engagement que tous les membres ont pris à l’occasion du sommet. Nous demandons au royaume d’Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, au Bahreïn et à l’Égypte d’assouplir le blocus imposé au Qatar. Ce blocus a des conséquences humanitaires. Nous constatons des pénuries alimentaires, des familles sont séparées de force et des enfants sont retirés des écoles. Nous pensons que ces conséquences sont non intentionnelles, en particulier pendant le mois sacré du Ramadan, mais des solutions peuvent être trouvées immédiatement.

Le blocus entrave également les activités commerciales des États-Unis et d’autres acteurs internationaux dans la région. Il crée des difficultés pour la population du Qatar et les personnes dont les moyens de subsistance dépendent des échanges commerciaux avec le Qatar. Le blocus fait obstacle aux actions militaires américaines dans la région et à la campagne contre Daech.

Nous soutenons les efforts de l’émir du Koweït visant à trouver une solution pacifique à cet accord et à avancer vers l’élimination de toutes les formes de soutien au terrorisme, que ce soit militaire, financier, moral ou idéologique. Les États-Unis soutiendront ces efforts de médiation parallèlement avec l’émir du Koweït.

J’ai parlé avec un grand nombre de responsables dans la région ces derniers jours. Et comme je l’ai dit à tous, nous savons que vous êtes plus forts quand vous êtes ensemble. Il est clair pour moi, sur la base de ces conversations, que les éléments d’une solution existent. Le CCG doit se montrer encore plus uni et solide pour démontrer au monde sa fermeté à l’égard de son combat contre la violence et le terrorisme, et sa volonté à lutter contre la menace de l’extrémisme.

Nous espérons que ces pays prennent immédiatement des mesures pour désamorcer la situation et fassent preuve de bonne foi pour résoudre leurs griefs respectifs. Je vous remercie.

###


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous