rss

Allocution d’ouverture devant la Commission des finances pour les opérations à l’étranger de la Chambre des représentants

Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique
Rex Tillerson
Secrétaire d’Etat
Pour diffusion immédiate
Le 14 juin 2017

LE SECRÉTAIRE TILLERSON : Merci, président Rogers, M. Lowey et membres distingués de la commission. J’aimerais commencer par dire qu’évidemment, nous avons tous été atterrés par la fusillade de ce matin impliquant votre collègue, des membres du personnel du Congrès et la police du Capitole. M. Scalise, député de la Louisiane, est l’un de mes amis et représente beaucoup de mes amis de Louisiane. Cela me peine énormément d’entendre parler de ceux qui ont été blessés. J’ai aussi cru comprendre qu’au moins un policier du Capitole avait été blessé dans l’exercice de ses fonctions. Nous souhaitons rendre hommage à ces membres des forces de l’ordre, aux équipes médicales d’urgence, à tous ceux qui sont intervenus pour le courage et la rapidité avec laquelle ils ont fait face à cette situation. Mes collègues du département d’État et moi prions pour le prompt rétablissement de tous les blessés.

Aujourd’hui, je souhaiterais continuer la conversation que nous avons entamée sur la demande de budget de l’administration pour le département d’État et l’USAID pour l’exercice fiscal 2018. Comme je l’ai dit à vos collègues de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants ce matin, j’aimerais présenter mon point de vue sur la loi concernant les sanctions contre la Russie envisagées par le Congrès. Je partage le sentiment exprimé par plusieurs membres des deux partis, selon lesquels la Russie doit être tenue responsable de son ingérence lors des élections de 2016. J’invite les membres du Congrès, alors qu’ils se préparent à voter le projet de loi sur les sanctions, à veiller à ce que toute législation nous permette, au président et à moi, de disposer de la souplesse nécessaire pour adapter les sanctions à l’évolution de la situation diplomatique avec la Russie. En bref, nous demandons à disposer d’une souplesse qui nous permette de durcir le ton si nécessaire, mais aussi de poursuivre un dialogue constructif.

Comme nous le savons tous, les avantages concurrentiels des États-Unis sur la scène internationale et le maintien de leur rôle de leader font l’objet d’une pression constante et ne doivent pas être considérés comme acquis. Les hommes et les femmes dévoués du département d’État et de l’USAID accomplissent le travail important et souvent périlleux de promouvoir au quotidien les intérêts des États-Unis.  Cette mission reste inchangée. Toutefois, le département d’État et l’USAID, comme beaucoup d’autres institutions ici et partout dans le monde, n’ont pas su évoluer avec la rapidité nécessaire pour faire face à l’évolution actuelle et future des nouveaux défis et menaces contre notre sécurité nationale. Le XXIe siècle a déjà apporté son lot de défis en constante évolution pour la sécurité nationale américaine et la prospérité économique.  Nous devons mettre sur pied des réponses proactives pour protéger et promouvoir les intérêts du peuple américain.

Face à l’étendue et à la variété des menaces pesant sur les États-Unis, la demande de budget de 37,6 milliards de dollars pour l’exercice fiscal 2018 est conforme à l’objectif de l’administration de faire de la sécurité du pays une priorité essentielle. Bien que notre mission soit également axée sur les intérêts économiques du peuple américain, le principal objectif du département d’État sera de protéger nos citoyens au sein de nos frontières et à l’étranger. Notre mission s’appuie en tout temps sur nos valeurs de longue date : la liberté, la démocratie, les libertés individuelles et la dignité humaine.

La conviction des fondateurs de notre pays perdure : le créateur de tous les hommes les a dotés de certains droits inaliénables.  En tant que nation, nous aspirons à ce noble espoir que tous pourront un jour jouir des mêmes libertés que nous.  Dans la politique étrangère menée par notre jeune administration, nous sommes motivés par la conviction que, plus nous nous engageons aux côtés d’autres nations en matière de sécurité et de prospérité, plus nous aurons l’occasion d’influencer l’état des droits de l’homme dans ces pays.  L’histoire a montré que les États-Unis laissent l’empreinte de la liberté partout derrière eux.

Assurer la sécurité et la prospérité du peuple américain et faire progresser nos valeurs a nécessité la prise de décisions difficiles en ce qui concerne d’autres domaines de notre budget.  Mais même avec ces réductions de financement, nous continuerons à être le chef de file en matière de développement international, de santé mondiale, de démocratie, d’initiatives de bonne gouvernance, et d’efforts humanitaires.

Si des catastrophes naturelles ou des épidémies frappent de nouveau les pays étrangers, les États-Unis répondront avec l’attention et le soutien dont ils ont fait preuve depuis toujours. Je suis convaincu que nous pouvons maximiser l’efficacité de ces programmes et continuer à tendre la main charitable des États-Unis au monde entier.

Cette demande de budget reflète également notre engagement à nous assurer que chaque dollar des revenus fiscaux est dépensé pour répondre de manière adéquate aux objectifs essentiels de la mission du département d’État et de l’USAID.  Nous croyons que ce budget représente également les intérêts du peuple américain, y compris en ce qui concerne la gestion responsable des deniers publics.

Je sais que les efforts de modifications du budget du département d’État et de l’USAID suscitent beaucoup d’intérêt.  Nous venons de terminer la collecte d’informations concernant nos pratiques et nos processus organisationnels par le biais d’une enquête qui a été soumise à chacun de nos collègues au département d’État et à l’USAID, et nous avons également tenu des séances d’écoute individuelles. Grace à ces commentaires, nous sommes en mesure d’avoir une vue plus claire de l’ensemble de notre organisation.  Nous n’avons aucune idée préconçue sur les résultats, et nos discussions sur les objectifs, les priorités et la gestion du département d’État et de l’USAID ne sont pas des exercices symboliques.

Les principes de nos séances d’écoute et l’évaluation de notre organisation qui en découlera sont les mêmes que ceux que j’ai mentionnés dans lors de mon audience de confirmation pour notre politique étrangère.  Nous allons envisager le monde tel qu’il est, être honnêtes avec nous-mêmes et le peuple américain, suivre les faits là où ils nous mènent et assumer nos responsabilités et faire rendre compte des leurs aux autres. Nous continuons à analyser les commentaires reçus, et espérons bientôt pouvoir tirer les conclusions définitives de cette enquête.

Une chose certaine ressort de tout cela : j’écoute ce que mes employés me disent concernant les problèmes auxquels ils sont confrontés et la manière dont nous pouvons créer un département d’État et une Agence des États-Unis pour le développement international plus capables et plus efficaces.  Nous travaillerons en équipe et avec le Congrès pour améliorer ces deux organisations.

Au long de ma carrière, je n’ai jamais pensé, ni observé que le niveau de financement consacré à des objectifs était le facteur le plus important de leur réalisation.  Notre budget ne détermine jamais notre efficacité ; ce rôle incombe à notre personnel.  Mes collègues au département d’État et à l’USAID sont une profonde source d’inspiration, et leur patriotisme, leur professionnalisme et leur volonté de faire des sacrifices pour notre pays sont notre ressource la plus importante.

Je suis convaincu que le département d’État américain et l’USAID continueront de produire des résultats pour le peuple américain. Je vous remercie du temps que vous m’avez accordé, et je serai ravi de répondre à vos questions.

 ###

Original text: https://www.state.gov/secretary/remarks/2017/06/271907.htm


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous