rss

Allocution du président Trump au sommet de l’Initiative des Trois Mers

English English, Русский Русский

LA MAISON BLANCHE
Bureau du porte-parole
Le 6 juillet 2017

Palais royal
Varsovie, Pologne

Merci. Merci beaucoup. Il faut dire que cette salle est magnifique. J’aime les belles salles, et c’en est une. Je tiens à vous remercier, Monsieur le Président et Monsieur le Président. Je vous remercie profondément – je suis heureux de vous revoir – d’avoir organisé ce sommet historique. C’est un honneur pour moi que de me trouver ici, dans cette ville où, comme cela a été très souvent noté dans le passé, l’impossible est devenu possible. Et je remercie les 11 dirigeants ici présents dans cette salle ; je pense que cette maxime s’appliquera à cette initiative extraordinaire. Je tiens à vous féliciter du travail fantastique que vous avez fait.

Cette région revêt une signification particulière pour moi car, comme vous le savez, ma femme est originaire de Slovénie. N’est-ce pas ? Nous en avons parlé. Oui. Et elle adore la Slovénie.

Chacune de vos nations a un passé inspirant. Vous avez surmonté des années d’oppression, et vous êtes tous unis dans l’espoir que vos citoyens s’épanouiront, que votre commerce prospérera et que vos pays seront florissants. C’est ce qui va arriver, parce que je connais les gens. C’est ce sens de l’espoir qui nous rassemble ici.

Nous nous trouvons ici, à cette réunion historique, pour lancer un nouvel avenir de marchés énergétiques ouverts, équitables et abordables, qui apporteront un plus haut degré de sécurité et de prospérité à tous nos citoyens. Nous possédons des ressources massives d’énergie et nous en exportons maintenant. Alors, si l’un de vous a besoin d’énergie, passez-nous un coup de fil.

Au nom du peuple américain, je tiens à affirmer que nous nous tenons aux côtés des pays des Trois Mers. De très beaux pays, il faut le dire. Un beau pays. Nous appuyons votre marche vers une prospérité et une sécurité renforcées. Nous applaudissons votre initiative visant à développer vos infrastructures. Nous nous félicitons de cette occasion historique d’approfondir notre partenariat économique avec votre région.

Cela fait 28 ans que vos braves citoyens ont fait tomber le Rideau de fer et vaincu le communisme. Et pourtant, une bonne partie des infrastructures au sein de l’Europe centrale et orientale demeure un vestige de la vieille ère soviétique. C’est assez incroyable. Votre population est bloquée par la vétusté des routes, des voies ferrées et des pipelines décrépits qui restent soumis à des systèmes restrictifs.

L’Initiative des Trois Mers transformera et reconstruira la région tout entière, et elle garantira que vos infrastructures, tout comme votre attachement à la liberté et à l’état de droit, vous lient à toute l’Europe et, en fait, à l’Occident.

Les États-Unis soutiennent fermement la création du Business Forum des Trois Mers qui va permettre à vos pays de bâtir des projets à la pointe du progrès, avec les employés les plus talentueux du secteur énergétique, tout cela sans dépasser le budget et avant la date prévue. J’adore ces mots : « sans dépasser le budget et avant la date prévue ». Il n’y a rien de tel.

De nouvelles infrastructures énergétiques sont indispensables à cet effort de reconstruction. Nous espérons que les nations des Trois Mers feront avancer les mêmes objectifs que ceux que nous nous efforçons d’atteindre pour notre population en Amérique. Nous réussissons extrêmement bien. Notre marché boursier vient de battre un record historique. Nous avons, je crois, le taux de chômage le plus bas depuis 16 ans. Notre armée est de plus en plus puissante. Nous sommes en train de la reconstruire, en dépensant des milliards et des milliards de dollars dans l’achat de nouveaux équipements. C’est le meilleur équipement du monde. Nous fabriquons le meilleur équipement du monde, et de loin. Nous achetons des équipements tout nouveaux, à hauteur de beaucoup de milliards de dollars.

Et les États-Unis vont très bien ; ils sont très forts. Nous avons fait sauter des restrictions, et les gens font un bond en avant. Donc, quand je dis que la bourse a atteint des sommets, nous avons gagné en valeur marchande près de 4 000 milliards de dollars depuis le 8 novembre, qui était le jour de l’élection. 4 000 milliards de dollars : ça fait beaucoup d’argent. Personnellement, je n’ai rien gagné, mais ce n’est pas grave. Tout le reste de la population est en train de s’enrichir. C’est bien. Je suis très heureux.

Un meilleur accès aux marchés énergétiques, moins d’obstacles au commerce et au développement du secteur de l’énergie, et le renforcement de la sécurité énergétique sont des buts que nous cherchons à atteindre. L’Initiative des Trois Mers a le potentiel d’accomplir tous ces objectifs essentiels – et très vite – parce vous avez des gens extraordinaires, et ils accompliront le travail rapidement.

Je félicite vos pays d’avoir déjà commencé à travailler sur les projets cruciaux qui permettent une plus grande accessibilité, et vous serez entièrement ouverts, et aurez accès aux marchés de l’énergie, et supprimerez les obstacles au commerce de l’énergie, comme le terminal GNL flottant de l’île croate Krk. Vous en avez déjà entendu parler ? Oui, hein ? Vous êtes tous au courant. Je parie que vous connaissez tous les moindres détails. Pareil pour l’interconnecteur Grèce-Bulgarie.

Ces projets et bien d’autres sont cruciaux pour garantir que vos pays continueront de diversifier vos sources d’énergie, vos fournisseurs et vos itinéraires. J’applaudis aussi la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie et l’Autriche pour leur soutien à un gazoduc sous la mer Noire. Nous venons d’approuver un grand pipeline aussi – l’oléoduc Keystone. Le projet a été en pourparlers pendant des années et des années, et il a été abandonné, mais je lui ai donné mon feu vert mon premier jour à la présidence. Et maintenant, il est en construction. Et un autre pipeline en plus de celui-là – des immenses – le Dakota Access Pipeline.

Les États-Unis sont fiers de voir que nos abondantes ressources en énergie aident déjà les pays membres de l’Initiative des Trois Mers à atteindre une diversification de leurs sources d’énergie dont ils ont grandement besoin. En fait, je voudrais profiter de cette occasion pour féliciter le gouvernement et la population de la Pologne d’avoir réceptionné leur première livraison de gaz naturel liquéfié américain le mois dernier. Vous avez fait une très bonne affaire, d’après ce que j’ai cru comprendre.

Je vais être très clair sur un point crucial : les États-Unis n’utiliseront jamais l’énergie pour faire pression sur vos pays, et nous ne laisserons personne d’autre le faire. Vous ne voulez pas de monopole ou vous retrouver dans une situation de monopole. Les États-Unis soutiennent fermement des marchés ouverts, justes et compétitifs pour le secteur du commerce international de l’énergie.

L’Amérique sera un partenaire fidèle et fiable dans l’exportation et la vente de nos ressources et technologies énergétiques de haute qualité et à bas prix. Nous produisons la meilleure technologie et nous produisons vraiment la meilleure technologie pour les avions de chasse, les navires, l’équipement, les armes militaires. Personne ne nous arrive à la cheville, loin de là, et c’est un fait reconnu. Le monde entier dit à quel point notre équipement militaire est formidable.  Personne ne rivalise avec nous. Nous n’avons personne sur les talons. Alors, quand vous achetez de l’équipement militaire et que vous continuerez à en acheter, j’espère que vous ne penserez qu’aux États-Unis.

Avec l’élargissement des échanges et de nouvelles infrastructures, nous donnerons libre cours à des innovations incroyables, en matière d’énergie, qui sont sans risques, responsables et respectueuses de l’environnement. Les États-Unis soutiennent une approche pleine de bon sens en ce qui concerne la protection des ressources naturelles – une approche qui concilie de manière responsable la croissance économique, la création d’emplois et la sécurité énergétique. Nous invitons tous les pays à travailler avec nous pour atteindre cet objectif et développer des technologies novatrices capables de donner aux pays du monde les moyens d’être des intendants fidèles de leurs ressources naturelles tout en sortant des millions de personnes de la pauvreté et en les guidant vers un avenir radieux.

Non seulement l’Initiative des Trois Mers donnera à vos peuples la capacité de prospérer, mais elle garantira aussi que vos pays restent souverains, en sécurité et à l’abri d’une coercition de l’étranger. Les États membres de l’Initiative des Trois Mers seront plus forts qu’ils ne l’ont jamais été. Quand vos pays sont forts, toutes les nations européennes sont plus fortes aussi, et l’Occident devient plus fort lui-même. Ensemble, notre pays et les vôtres peuvent apporter un plus haut degré de paix, de prospérité et de sécurité à nos populations.

Ce sommet marque le début de la prochaine grande frontière, celle de l’énergie. Il est essentiellement question d’énergie parce que nous sommes le grand exportateur par excellence. Nous sommes devenus récemment – ce qui se passe dans notre pays est incroyable, et j’espère que vous tirerez parti de cette situation en utilisant ces ressources.

Ça me fait vraiment plaisir d’être parmi vous aujourd’hui, et je tiens à ce que tout le monde sache que les États-Unis soutiennent vos efforts audacieux. Ces projets vont améliorer le quotidien d’un nombre incalculable de gens dans la région et à travers le monde. L’Amérique sera votre allié le plus fort et un partenaire constant dans le cadre de cette initiative véritablement historique.

Alors, félicitations à tout le monde. Nous sommes prêts et nous sommes disposés à vous aider à satisfaire vos besoins énergétiques, et d’autres à mesure qu’ils se présentent, et nous sommes capables de le faire.

Merci beaucoup.

###


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous