rss

Allocution du président Trump à l’occasion de la réunion sur la réforme des Nations unies : gestion, sécurité et développement

English English, العربية العربية, Português Português, Русский Русский, Español Español

La Maison-Blanche
Bureau du porte-parole
Nations unies, New York

Le 18 septembre 2017

 

 

Eh bien, merci beaucoup. (Applaudissements). Merci.

En fait j’ai vu un grand potentiel juste de l’autre côté de la rue (ndt: parlant de la Trump Tower située en face du bâtiment de l’ONU), pour être honnête avec vous, et ce n’était que parce que les Nations unies étaient ici que cela s’est avéré être un projet aussi réussi.

Je tiens donc à vous remercier, Madame l’ambassadrice Haley, pour votre présentation et votre défense indéfectible des intérêts des Etats-Unis sur la scène mondiale.

Au nom des pays co-organisateurs, j’aimerais également remercier le secrétaire général, M. Guterres pour — et vous avez été fantastique — pour vous être joint à nous, et nous affirmons notre engagement en faveur de la réforme des Nations unies. Et c’est bien de réforme que nous parlons.

Je félicite le secrétaire général pour avoir formulé une vision de la réforme des Nations unies afin qu’elles servent mieux les personnes que nous représentons tous. Nous soutenons votre travail en vue du réexamen de l’ensemble du système pour identifier des moyens susceptibles de permettre aux Nations unies d’obtenir de meilleurs résultats dans les domaines du développement, de la gestion, de la paix et de la sécurité.

Les Nations unies ont été fondées sur la base d’objectifs véritablement nobles tels que l’affirmation de la dignité et de la valeur de la personne humaine et de la paix dans le monde. Les Nations unies ont contribué au progrès vers la réalisation de ces objectifs de bien différentes manières : en nourrissant les personnes affamées, en mobilisant des secours en cas de catastrophe et en autonomisant les femmes et les filles dans de nombreuses sociétés du monde entier.

Ces dernières années toutefois, les Nations unies n’ont pas atteint leur plein potentiel en raison de la bureaucratie et d’une mauvaise gestion. Bien que le budget ordinaire de l’ONU ait augmenté de 140 pour cent, et que son personnel ait plus que doublé depuis 2000, les résultats ne sont pas ceux que l’on pourrait attendre de ce niveau d’investissement. Mais je sais que sous la direction du secrétaire général, cette situation est en train de changer, et rapidement. Et nous l’avons vu.

Nous  rendons donc hommage au secrétaire général et saluons son appel pour que les Nations unies se consacrent davantage au service des gens et moins à la bureaucratie. Nous souhaitons que les Nations unies regagnent la confiance du peuple du monde entier. Pour ce faire, les Nations unies doivent responsabiliser chaque niveau de la direction, protéger les lanceurs d’alerte et se concentrer sur les résultats plutôt que sur les processus.

Au service des peuples de nos nations, nous devons veiller à ce que personne et aucun État membre n’assume une part disproportionnée du fardeau, en termes militaires ou financiers. Nous demandons également que chaque mission de maintien de la paix dispose d’objectifs clairement définis et d’indicateurs métriques précis d’évaluation de ses résultats. Ils méritent de comprendre la valeur des Nations unies, et il nous appartient de la leur démontrer.

Nous incitons le secrétaire général à faire pleinement usage de son autorité pour réduire la bureaucratie, réformer les systèmes obsolètes, et prendre des décisions fermes dans la perspective de l’accomplissement de la mission fondamentale de l’ONU. Nous encourageons également tous les États membres à examiner comment adopter des positions fortes aux Nations unies afin de bousculer l’ordre établi et de ne pas se laisser enfermer par des pratiques passées qui n’ont pas fonctionné.

Monsieur le secrétaire général, les États-Unis et les États membres présents aujourd’hui adhèrent à cette grande vision réformatrice. Nous nous engageons à travailler en partenariat avec vous, et je ne doute pas que si nous travaillons ensemble et défendons des réformes véritablement audacieuses, les Nations unies émergeront comme une force plus vive, plus efficace, plus juste et plus déterminante pour la paix et l’harmonie dans le monde.

Merci, M. le secrétaire général. Je me réjouis à la perspective de poursuivre ces objectifs communs au cours des années à venir, et c’est pour moi un grand honneur de me trouver en votre compagnie aujourd’hui.

Merci.  (Applaudissements.)


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous