rss

Allocution du président Trump et du président de l’Ukraine Poroshenko avant leur rencontre bilatérale

English English, Русский Русский

La Maison-Blanche
Bureau du porte-parole
New York

Le 21 septembre 2017

 

 

PRÉSIDENT TRUMP : Merci beaucoup. C’est formidable d’avoir le président Poroshenko à nos côtés. Nous avons passé un certain temps ensemble à la Maison-Blanche récemment et je sais que vous avez réalisé d’importants progrès depuis… beaucoup de progrès, en fait. Et je ne dirais pas que c’est un endroit où il est facile de vivre en ce moment mais vous améliorez la situation de jour en jour. Et j’ai entendu de très très bonnes choses.

Alors l’Ukraine s’en sort plutôt bien, plutôt bien. Et aux frontières, peut-être que vous leur direz comment ça se passe.

Merci. Merci d’être avec nous.

PRÉSIDENT POROSHENKO : Merci beaucoup, M. le président. C’est un véritable honneur pour moi d’être ici dans cette ville qui vous tient tellement à cœur. Et je suis ravi de vos propos sur les progrès que nous avons tous deux réalisés depuis notre dernière rencontre.

Mais avant tout, je souhaite exprimer toute ma compassion et ma solidarité avec le peuple américain face aux conséquences des ouragans, ainsi que mon admiration pour le leadership dont vous faites preuve en ces moments difficiles.

Et je suis convaincu que notre coopération, aussi bien en matière de sécurité et dans le secteur de la défense, qui porte déjà ses fruits, sous votre égide, que dans le domaine économique, s’est grandement améliorée.

Je ne citerai qu’un seul chiffre : Les échanges entre les États-Unis et l’Ukraine ont été multipliés par 2,5 depuis sept mois du fait de la mise en œuvre de notre accord. Et cela, encore une fois, symbolise le fait que nous accueillons les sociétés américaines sur le marché ukrainien, elles créent des centaines de milliers d’emplois aussi bien en Ukraine qu’aux États-Unis. Et il s’agit là véritablement d’une coopération efficace entre nos pays.

PRÉSIDENT TRUMP : Eh bien, c’est vrai. C’est une réalité dont on parle relativement peu mais je pense qu’on va en entendre parler de plus en plus. Mais les sociétés se rendent beaucoup en Ukraine en ce moment. Elles en reconnaissent l’immense potentiel, vous devez donc bien vous en occuper. D’accord ? Occupez-vous bien d’elles.

Je souhaiterais dire que, pour ce qui est des ouragans, nous nous sommes entretenu avec Greg Abbott, le gouverneur du Texas et je vais vous dire, le Texas se porte très très bien. Ces gens-là travaillent dur et de manière efficace et leur gouverneur est formidable. Et le Texas est vraiment en train de très très bien s’en sortir à la suite de l’horrible ouragan Harvey.

En Floride, pratiquement la même chose. Le fantastique gouverneur, Rick Scott – on s’est parlé. La Floride a été… je veux dire… ils ont été très fortement touchés, très fortement. Mais ils se portent très très bien. En avance sur les prévisions. L’électricité est revenue… presque, pour l’essentiel, en dehors des Keys où il existe un problème de dévastation, mais même là, nous travaillons d’arrache-pied. Mais la Floride se porte très bien. Alors, le Texas et la Floride, on leur donne une note de 20 sur 20.

Porto Rico a été absolument anéanti. Porto Rico a été frappé par des vents violents… ils disent qu’ils n’ont jamais vu de tels vents, nulle part ailleurs. L’île a été touchée par un cinq… une tempête de catégorie 5… ce qui n’arrive absolument jamais.

Alors Porto Rico est en très très très mauvais état. Le réseau électrique a été détruit. Il n’était pas en très bon état pour commencer mais il est maintenant complètement détruit, entre bien d’autres choses. Ainsi, nous démarrons le processus maintenant et nous allons travailler avec le gouverneur et le peuple portoricain. Mais Porto Rico se trouve dans une toute autre catégorie à bien des égards, à bien des égards.

Mais c’est… en fait, il suffit… il faut tout simplement lire les journaux ou regarder la télévision pour voir que l’île a été pratiquement rasée. C’est incroyable, la puissance de ces vents. C’est quelque chose de très particulier… cela fait plusieurs dizaines d’années qu’une tempête n’a touché des terres de cette manière.

Alors Porto Rico va entamer le processus. Avec… nous avons en fait Tom Bossert ici à nos côtés. Nous en parlions justement à l’instant. Nous allons démarrer cela avec beaucoup d’enthousiasme mais l’île est en très très très mauvais état. C’est très triste, ce qu’il est arrivé à Porto Rico.

Donc voilà, c’était le bilan des trois principales zones. Les îles Vierges sont… je ne sais même pas quoi dire, il vous suffit de regarder les photos. Les îles ont été aplaties. Des zones entières ont été anéanties. Donc il s’agit de tempêtes qu’on n’a pas vues depuis de très nombreuses années. C’est très triste, en fait, de voir cela. Mais nous allons entamer le processus. Comme nous l’avons prouvé, nous avons des équipes formidables.

FEMA a été formidable… qui aurait cru qu’après le Texas, ils vont en Floride, puis à Porto Rico et ailleurs aussi. La Louisiane a été un peu touchée et elle se rétablit très bien. Ils ont fait de l’excellent travail en Louisiane. L’Alabama a été touché mais ils s’en sont remis. L’Alabama a été super. Donc beaucoup de gens sont allés en Alabama pendant la tempête… pendant la tempête qui a touché la Floride, de même pour la Géorgie.

Beaucoup d’endroits ont donc été formidables dans leur gestion de la situation. Nous allons donc démarrer le processus maintenant avec Porto Rico. Nous aurons d’autres mises à jour là-dessus mais cette tempête a été la plus grave jamais vue. Merci beaucoup à tous.

Q  M. le président, allez-vous vous rendre à Porto Rico ?

PRÉSIDENT TRUMP :  Oui.

Q  M. le président Poroshenko, avez-vous besoin de davantage d’aide militaire de la part des États-Unis ? Avez-vous besoin de davantage d’aide militaire de la part des États-Unis ?

PRÉSIDENT POROSHENKO : Nous disposons d’une opération formidable avec les États-Unis et le secteur de la sécurité et de la défense. Certainement et nous en sommes très satisfaits.

PRÉSIDENT TRUMP : Merci beaucoup, tout le monde.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous