rss

Allocution de l’ambassadrice Haley lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur le terrorisme

English English, العربية العربية

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Service de presse et de diplomatie publique

Le 28 septembre 2017

Extraits

 

 

L’ambassadrice Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, a prononcé une allocution à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur les menaces que les attentats terroristes font peser sur la paix et la sécurité internationales. Après un exposé de M. Ivanovich Voronkov, secrétaire général adjoint du bureau des Nations unies contre le terrorisme, l’ambassadrice Haley a présenté les tactiques de plus en plus évolutives des terroristes et a exhorté les Nations unies à jouer un rôle plus actif dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Elle a également souligné le fait que les droits de l’homme ne doivent pas être laissés pour compte dans la lutte contre le terrorisme.

« Les États-Unis mènent le combat contre le terrorisme sous toutes ses formes. Nous sommes à la tête d’une coalition d’États qui libère des territoires de l’emprise de Daech. Daech est en fuite. Ce n’est qu’une question de temps avant que Daech perde les territoires qui sont encore sous son contrôle. Les États-Unis sont également déterminés à responsabiliser les États qui soutiennent le terrorisme, notamment le principal État sponsor du terrorisme, à savoir, l’Iran. Mais alors que nos partenaires et nous-mêmes intensifions nos efforts pour anéantir le terrorisme, les Nations unies sont restées globalement passives. Mais cela n’est pas une fatalité. Les Nations unies disposent d’atouts solides pour jouer un rôle de partenaire efficace dans la lutte contre le terrorisme, sa stratégie antiterroriste mondiale. »

« Alors que les Nations unies renforcent leurs actions de lutte contre le terrorisme, le respect des droits de l’homme est vital. La lutte contre le terrorisme ne doit jamais être une excuse pour ignorer les droits de l’homme. Lorsque les gouvernements bafouent les droits de l’homme au nom de la lutte contre le terrorisme, cette tactique se retourne contre eux. Le non-respect des droits de l’homme renforce en fait le soutien local au terrorisme. La défense du respect des droits de l’homme et de l’État de droit doit faire partie intégrante du travail des Nations unies avec les États membres du monde entier. »


Voir le contenu d'origine: https://usun.state.gov/remarks/7996
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous