rss

Le président Donald Trump prend des mesures concernant la toxicomanie et la crise des opioïdes

English English, हिन्दी हिन्दी, Português Português, Русский Русский, Español Español

La Maison-Blanche
Bureau de la porte-parole
Le 26 octobre 2017

 

« La meilleure façon de prévenir la toxicomanie et la surdose est d’empêcher l’abus de drogues en premier lieu. Si les gens ne commencent pas, ils n’auront pas de problème ». – Président Donald J. Trump

LA TOXICOMANIE ET LES OPIOÏDES RAVAGENT L’AMÉRIQUE : Des centaines de milliers d’Américains ont perdu la vie à cause de la toxicomanie, et cela ne fera que s’aggraver si des mesures ne sont pas prises.

• En 2016, plus de deux millions d’Américains avaient une dépendance aux opioïdes prescrits par ordonnance ou illicites. o Depuis 2000, plus de 300 000 Américains sont morts d’overdoses impliquant des opioïdes. • Les surdoses de drogue sont maintenant la principale cause de décès par traumatisme aux États-Unis, surpassant en nombre les accidents de la circulation et les décès liés aux armes à feu.

• En 2015, il y a eu 52 404 décès par surdose de drogue – 33 091 de ces décès, soit près des deux tiers, liés à la consommation d’opioïdes. o Selon le Centre national des statistiques sur la santé du Centre for Disease Control (CDC), le taux national de décès par surdose d’opiacés ajusté selon l’âge en 2015 était de 10,4 décès pour 100 000 Américains.

• La situation n’a fait qu’empirer : les décès par surdose de drogue en 2016 devraient dépasser 64 000. o Cela représente un taux de 175 décès par jour. o Ce chiffre dépasse le nombre d’Américains tués pendant la guerre du Vietnam. o La hausse du nombre de décès par surdose est en grande partie attribuable à la prolifération du fentanyl, un opioïde de synthèse très puissant et d’analogues du fentanyl fabriqués de façon illicite.

• En 2016, plus de 11,5 millions d’Américains âgés de 12 ans et plus ont déclaré avoir abusé d’opioïdes prescrits par ordonnance au cours de l’année écoulée, et près de 950 000 Américains ont déclaré avoir consommé de l’héroïne au cours de la dernière année.

• En 2014, le nombre de bébés nés dépendants car de mères toxicomanes a augmenté de 500% depuis 2000, et les enfants placés en famille d’accueil, en partie à cause de l’abus de drogues par les parents, sont en augmentation – ils représentent aujourd’hui près du tiers des enfants placés.

UNE URGENCE DE SANTÉ PUBLIQUE : Le président Donald Trump mobilise toute son administration pour lutter contre la toxicomanie et les abus d’opioïdes en dirigeant la déclaration d’urgence nationale de santé publique pour faire face à la crise des opioïdes.

• L’action permet d’élargir l’accès aux services de télémédecine, y compris les services de prescription à distance de médicaments couramment utilisés pour la toxicomanie ou les traitements de santé mentale.

• L’action aide à surmonter les retards bureaucratiques et l’inefficacité du processus d’embauche, en permettant au département de la Santé et des Services sociaux de nommer plus rapidement des spécialistes dotés des outils et du talent nécessaires pour répondre efficacement aux urgences de santé publique de notre pays.

• Les actions permettent au département du Travail d’octroyer des bourses de travail disloquées pour aider les travailleurs qui ont été écartées du marché du travail à cause de la crise des opioïdes, sous réserve du financement disponible.

• L’action permet le transfert de ressources au sein des programmes VIH / SIDA pour aider les personnes éligibles à ces programmes à suivre un traitement contre la toxicomanie, ce qui est important étant donné le lien entre la transmission du VIH et la toxicomanie.

L’ADMINISTRATION TRUMP RÉPLIQUE : La Maison Blanche du président Trump a réagi rapidement à la crise de la toxicomanie et des opioïdes, avec la Commission du président sur la lutte contre la toxicomanie et la crise des opiacés qui ouvre la voie.

• En mars 2017, le président Trump a créé la Commission du président sur la lutte contre la toxicomanie et la crise des opiacés, avec pour mission « d’étudier la portée et l’efficacité de la réponse fédérale à la toxicomanie et la crise des opioïdes et de faire des recommandations au président pour améliorer cette réponse ». o Le président Trump attend avec impatience le rapport final de la Commission afin de pouvoir examiner leurs conclusions et recommandations.

• Depuis l’arrivée au pouvoir du président Trump, plus d’un milliard de dollars ont été alloués ou dépensés directement pour faire face à la crise de la toxicomanie et des opioïdes. o Depuis avril, plus de 800 millions de dollars ont été distribués pour la prévention, le traitement, les premiers intervenants, les programmes de surveillance des médicaments sur ordonnance, le rétablissement et d’autres soins dans les communautés, les patients hospitalisés et les systèmes correctionnels. o Depuis l’arrivée au pouvoir du président, un financement de 254 millions de dollars pour les communautés à risque élevé, l’application de la loi et la coordination et le travail des premiers intervenants, ont été débloqués.

• Le CDC a lancé la Campagne de sensibilisation aux ordonnances, une campagne de sensibilisation multimédia utilisant les histoires réelles de personnes qui ont perdu des êtres chers à cause de surdose d’opioïdes sur ordonnance et des personnes en rémission..

• La Food and Drug Administration impose de nouvelles exigences aux fabricants d’opioïdes sur ordonnance pour aider à inverser la sur-prescription qui a alimenté la crise.

• L’unité de détection des fraudes et des abus d’opioïdes du département de la Justice vise les personnes qui contribuent à l’épidémie d’opioïdes sur ordonnance, a mis un point d’arrêt à la plus importante opération frauduleuse en matière de soins de santé, a obtenu les premières mises en examen de fabricants chinois de fentanyl et a saisi AlphaBay, le plus grand marché criminel sur Internet et une source majeure de fentanyl et d’héroïne.

• Le département d’État a obtenu un accord contraignant de l’ONU qui rend plus difficile l’accès des criminels aux précurseurs du fentanyl, de l’ANPP et de la NPP.

• Les National Institutes of Health ont entamé des discussions avec l’industrie pharmaceutique pour établir un partenariat visant à étudier les analgésiques non addictifs et les nouveaux traitements de toxicomanie et de surdose, ainsi qu’un vaccin potentiel contre la dépendance.

• Le département de la Défense, le département des Anciens Combattants, les National Institutes of Health et le département de la Santé et des Services sociaux collaborent sur un partenariat de recherche de 81 millions de dollars sur six ans, axé sur les approches non médicamenteuses de gestion de la douleur afin de répondre aux besoins des militaires et des anciens combattants.

 


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous