rss

Visite du secrétaire Tillerson au Japon, en Corée du Sud, en Chine, au Vietnam, aux Philippines et en Birmanie

اردو اردو, English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Português Português, Русский Русский, Español Español

Département d’État des États-Unis
Communiqué de presse
Heather Nauert, porte-parole
Le 2 novembre 2017

 

Le secrétaire Tillerson accompagnera le président Trump lors de ses visites au Japon, en république de Corée, en Chine, au Vietnam et aux Philippines. Le secrétaire fera également une halte supplémentaire en Birmanie. Les déplacements du secrétaire dans ces six pays montrent l’engagement de l’administration envers nos alliances et partenariats dans la région Asie‑Pacifique et soulignent notre engagement continu dans la Coopération économique Asie‑Pacifique (APEC) et avec le Sommet de l’Asie orientale (EAS) sur des questions régionales d’intérêt et de préoccupation mutuelles.

Le secrétaire Tillerson se rendra à Tokyo (Japon) du 5 au 7 novembre. Il participera au sommet bilatéral entre MM. Trump et Abe, s’entretiendra avec des chefs d’entreprise japonais et américains et rencontrera les familles de citoyens japonais enlevés par le régime nord-coréen. Le secrétaire soutiendra l’accent mis par le président sur le renforcement de l’alliance entre les États-Unis et le Japon, le renforcement de notre détermination commune sur la Corée du Nord et la promotion d’échanges commerciaux plus équilibrés qui favorisent une croissance intérieure soutenue par la demande et des échanges commerciaux libres et équitables.

Le secrétaire Tillerson se rendra à Séoul (république de Corée) du 7 au 8 novembre. Il se joindra au président pour y rencontrer des hauts responsables coréens afin de discuter de l’alliance entre les États-Unis et la république de Corée et de nos priorités communes à l’échelle mondiale, y compris notre réponse coordonnée face à la menace que représente la Corée du Nord.

Du 8 au 10 novembre, le secrétaire se rendra à Beijing, en Chine, pour participer à la rencontre au sommet entre le président Trump et le président Xi Jinping. Il s’entretiendra avec les responsables chinois sur les problèmes bilatéraux, régionaux et mondiaux qui affectent nos deux pays. L’une des priorités à l’ordre du jour sera la Corée du Nord et les relations économiques entre les États-Unis et la Chine. Les États-Unis cherchent à instaurer avec la Chine une relation constructive et axée sur des résultats.

Le secrétaire Tillerson se rendra ensuite à Danang, au Vietnam, le 10 novembre, pour participer aux réunions de la Coopération économique Asie-Pacifique. L’APEC est le principal forum de dirigeants visant à promouvoir la coopération en vue de réduire les obstacles au commerce et à l’investissement dans toute la région Asie-Pacifique. Le 11 novembre, le secrétaire accompagnera le président à Hanoi, au Vietnam, pour assister à des rencontres bilatérales avec de hauts dirigeants vietnamiens.

Les 12 et 13 novembre, le secrétaire rejoindra le président à Manille, aux Philippines, pour réaffirmer l’engagement durable des États-Unis en faveur de l’alliance entre nos deux pays et de l’architecture régionale centrée sur l’ANASE, alors que le président s’entretiendra avec ses homologues du Sommet de l’Asie orientale (EAS), premier forum de dirigeants de la région visant à aborder les questions politiques et les problèmes de sécurité les plus pressants. Le secrétaire se joindra au président pour célébrer le 50e anniversaire de l’ANASE et pour participer au 40e anniversaire du Sommet commémoratif Etats-Unis/ANASE. Il se joindra également au président Trump le 13 novembre pour une réunion bilatérale avec le président Duterte. Le 14 novembre, le secrétaire Tillerson représentera le président et les États-Unis à la réunion plénière de l’EAS.

Le 15 novembre, le secrétaire se rendra ensuite à Naypyidaw, en Birmanie, où il rencontrera de hauts dirigeants et responsables pour parler des mesures à prendre face à la crise humanitaire dans l’État de Rakhine et du soutien apporté par les États-Unis à la transition démocratique de la Birmanie.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous