rss

Les États-Unis mettent fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration

اردو اردو, English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Português Português, Русский Русский, Español Español

Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 3 décembre 2017
Déclaration du secrétaire Tillerson

 

 

Les États-Unis ont décidé de mettre fin à leur participation au processus d’établissement d’un Pacte mondial sur la migration (Global Compact on Migration ou GCM).

Les négociations correspondantes seront basées sur la Déclaration de New York, un document adopté par les Nations unies en 2016 qui prévoit un engagement à « renforcer la gouvernance mondiale » et un certain nombre d’objectifs politiques incompatibles avec la loi et la politique américaines.

Nous continuerons à être impliqués sur plusieurs fronts aux Nations unies, mais nous ne pouvons tout simplement pas appuyer de bonne foi un processus qui pourrait porter atteinte au droit souverain des États-Unis d’appliquer son droit en matière d’immigration et de sécuriser ses frontières.

Les États-Unis sont favorables à une coopération internationale sur les questions relatives aux migrations, mais la responsabilité première des États souverains est de veiller à ce qu’elles s’effectuent de manière sûre, ordonnée et légale.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous