rss

Proclamation du président Donald J. Trump sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’état d’Israël

English English, العربية العربية, Português Português, Русский Русский, Español Español, اردو اردو, 中文 (中国) 中文 (中国)

La Maison Blanche
Bureau du porte-parole
Washington
Le 6 décembre 2017

 

 

« Ce que j’annonce aujourd’hui marque le début d’une nouvelle approche sur le conflit entre Israël et les Palestiniens. » – Le président Donald J. Trump

LA RECONNAISSANCE DE JÉRUSALEM : Le président Donald J. Trump tient sa promesse de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, et il a donné instruction au département d’État de commencer à préparer le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv à Jérusalem.

  • Aujourd’hui, 6 décembre 2017, le président Trump reconnaît Jérusalem, l’ancienne capitale du peuple juif, comme la capitale de l’État d’Israël.
  • En prenant cette mesure, le président Trump tient une grande promesse de campagne faite par lui et par beaucoup de candidats présidentiels avant lui.
  • Le gouvernement Trump fait preuve d’une coordination totale quant au soutien de cette mesure historique prise par le président, et il a dialogué largement à ce sujet aussi bien avec ses partenaires au Congrès qu’avec ses partenaires internationaux
  • La décision du président Trump jouit d’un large soutien bipartite au Congrès, y compris tel qu’exprimé dans la loi de 1995 sur la reconnaissance d’Israël. La loi a été reconfirmée par un vote unanime du Sénat il y a seulement six mois.
  • Le président Trump a donné instruction au département d’État de formuler un plan relatif au transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv à Jérusalem.
  • Les départements et les agences du gouvernement mettent en œuvre un plan de sécurité robuste afin d’assurer la sécurité de nos citoyens et de nos avoirs dans la région.

STATUT DE JÉRUSALEM : Le président Trump reconnaît que le sujet des frontières précises de la souveraineté à Jérusalem est très délicat et qu’il est soumis aux négociations sur le statut final.

  • Le président Trump reconnaît que le statut de Jérusalem est une question très délicate, mais il ne pense pas que le processus de paix soit facilité quand on ne tient aucun compte de la simple vérité selon laquelle Jérusalem abrite le Parlement, la Cour suprême, le président et le Premier ministre d’Israël.
  • Le président Trump reconnaît que les frontières précises de la souveraineté israélienne à Jérusalem sont sujettes aux négociations sur le statut final entre les parties.
  • Le président Trump réaffirme le soutien des États-Unis au statu quo concernant le mont du Temple, également connu sous le nom d’Haram al-Sharif.

ACQUIS AU PROCESSUS DE PAIX : Le président Trump est déterminé à parvenir à un accord de paix durable entre Israéliens et Palestiniens.

  • Le président Trump est déterminé à parvenir à un accord de paix durable entre Israéliens et Palestiniens, et il a bon espoir qu’on peut parvenir à la paix.
  • Le fait de différer la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël n’a pas contribué à la paix au cours des deux dernières décennies.
  • Le président Trump est prêt à soutenir une solution à deux Etats pour régler le différend entre Israéliens et Palestiniens, si elle reçoit l’accord des parties.

 


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous