rss

Allocution du président Trump lors d’un déjeuner avec les membres du Conseil de sécurité des Nations unies

English English, العربية العربية, Português Português, Русский Русский, Español Español, اردو اردو, हिन्दी हिन्दी

La Maison-Blanche
Bureau du porte-parole
Le 29 janvier 2018

 
 

LE PRÉSIDENT : Eh bien, merci beaucoup à tous. J’ai l’honneur d’être accompagné par le secrétaire Tillerson, l’ambassadrice Haley, le général Kelly et le général McMaster pour accueillir un groupe très distingué d’ambassadeurs du Conseil de sécurité des Nations unies, venant du monde entier.

Nous allons parler aujourd’hui de notre coopération sur un éventail de défis en matière de sécurité, en particulier la dénucléarisation de la Corée du Nord, très important ; la lutte contre les activités déstabilisatrices de l’Iran au Moyen-Orient ; la fin du conflit en Syrie ; et la lutte contre le terrorisme.

Le succès des Nations unies dépend de la force indépendante de ses membres. Et il s’agit de membres très solides. Certains d’entre eux siègent depuis peu au Conseil.

Nous sommes les fers de lance des initiatives mondiales pour réaffirmer ce principe fondateur de la souveraineté. Les États-Unis ont accompli beaucoup de choses au cours de l’année qui vient de s’écouler. Je vous remercie pour toutes vos félicitations. Mais sur le front économique, financier, c’est incroyable ce qui s’est passé. On dirait un endroit complètement différent. On assiste à un essor considérable, et ça va continuer parce que nous avons encore beaucoup à faire. Mais tout va très bien.

Donc, nous nous réjouissons – je crois que nous entraînons le reste du monde dans notre sillage. Nous aidons le monde. C’est pourquoi certains pays, ou bien d’autres pays dans le monde, s’en tirent beaucoup mieux grâce à ce que nous faisons.

Donc, mon administration est fière de travailler avec vous. Nous avons déjà fait énormément de travail pour conclure des coalitions, et le Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier, est très important pour nous. Son pouvoir et le respect qu’il inspire partout dans le monde sont vraiment, vraiment excellents.

Mais nous avons encore beaucoup de travail à faire, à faire ensemble. Et aujourd’hui, les ambassadeurs ont pu assister à une présentation de missiles et d’armes iraniens que le régime a remis à ses alliés militants au Yémen. Et plus tard, aujourd’hui, ils vont voir les atrocités en Syrie présentées au Musée de l’Holocauste. Ils ont donc vu les missiles venant d’Iran et ils vont voir certaines des atrocités qui ont lieu en Syrie.

Nous parlerons également de ce que nous pouvons faire de plus pour vaincre les talibans. Il n’y a pas de discussions en cours. Je ne pense pas que nous soyons prêts à parler maintenant. C’est un combat complètement différent là-bas. Ils tuent des gens partout. On tue des innocents partout. On bombarde des lieux où se trouvent des enfants, au milieu de familles – il y a des bombardent, des tueries dans tout l’Afghanistan.

Nous ne voulons donc pas parler avec les talibans. Cela viendra peut-être, mais cela prendra du temps. Nous sommes sur le dossier, et cela se passe en ce moment, et c’est un tout nouveau front. Et notre action est régie par un tout nouvel ensemble de principes.

Lorsque l’on voit ce qu’ils font et les atrocités qu’ils commettent, ils tuent leur propre peuple, des femmes et des enfants – beaucoup, beaucoup de femmes et d’enfants qui sont totalement innocents – c’est horrible.

Il n’est donc pas question de dialoguer avec les talibans. Nous ne voulons pas parler aux talibans. Nous allons finir ce que nous devons finir. Ce que personne d’autre n’a pu terminer, nous allons pouvoir le faire.

Donc, merci beaucoup à tous. Et nous allons avoir une discussion importante sur ces sujets et d’autres. Merci à tous d’être ici. Je vous en remercie. Merci.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous