rss

Les limites du nouveau Traité START entrent en vigueur

English English, Русский Русский

Département d’État des Etats-Unis
Bureau du porte-parole
Le 5 février 2018
Déclaration de Mme Heather Nauert, porte-parole

 
 

Les États-Unis d’Amérique et la fédération de Russie appliquent le Traité sur les Mesures de réduction et de limitation supplémentaires des armements stratégiques offensifs (le nouveau Traité START) depuis 7 ans. Le 5 février 2018 marque la date à laquelle les limites essentielles du Traité sur l’arsenal nucléaire stratégique des pays entrent en vigueur.

Les États-Unis ont accompli leurs réductions et ont atteint ces limites en août 2017. La fédération de Russie a exprimé à plusieurs reprises son engagement en faveur du nouveau Traité START, y compris en faveur de l’atteinte des limites essentielles, et nous nous attendons à ce que nos prochains échanges de données au titre du Traité réaffirment cet engagement.

L’application du nouveau Traité START améliore la sûreté et la sécurité des États-Unis et de leurs alliés et rend les relations stratégiques entre les États-Unis et la fédération de Russie plus stables, transparentes et prévisibles, ce qui est d’une importance critique à un moment où la confiance au sein de cette relation se détériore et où la menace des erreurs de jugement et de perception est accrue. Le traité est l’exemple même de l’engagement de deux parties en faveur d’une coopération sur les questions qui affectent leurs relations stratégiques et la sécurité internationale. Les États-Unis se réjouissent de poursuivre l’application du traité avec la fédération de Russie.

Les États-Unis et la fédération de Russie échangeront des données sur leurs arsenaux stratégiques respectifs dans le mois qui vient, comme nous le faisons deux fois par an depuis sept ans, conformément au Traité. Par le biais du régime de vérification du Traité, qui inclut des inspections sur place avec préavis court dans les bases et installations militaires, les États-Unis sont en mesure de vérifier les données fournies par la Fédération russe concernant son arsenal nucléaire. Le régime de vérification permet aux deux pays de mieux connaître leurs systèmes respectifs de dissémination, d’ogives et d’installations, ainsi que d’échanger des données pour effectuer le suivi du statut et de la composition des systèmes d’armement nucléaire.

L’évaluation de dispositif nucléaire des États-Unis, récemment publié, note le fait que le contrôle des armements peut améliorer la sécurité des États-Unis en contribuant à la gestion de la concurrence stratégique entre les états. Les États-Unis restent engagés en faveur des efforts de contrôle des armements qui améliorent la sécurité des États-Unis, de leurs alliés et de leurs partenaires. Les États-Unis continueront à appliquer pleinement le nouveau Traité START et restent engagés en faveur d’une collaboration avec les autres pays, y compris la fédération de Russie, pour instaurer les conditions nécessaires au but ultime d’élimination des armes nucléaires dans le monde. Le nouveau Traité START reste une composante essentielle au soutien des efforts de non-prolifération dans le monde et à la stabilité stratégique entre les États-Unis et la fédération de Russie. Avec la mise en œuvre du nouveau Traité START, les États-Unis continuent à faire montre de leur engagement à s’acquitter de leurs obligations en matière de contrôle de leurs armes, y compris au titre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous