rss

Déclaration de la Troïka sur la deuxième phase du Forum de revitalisation de haut niveau pour le Soudan du Sud

العربية العربية, English English

Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Le 16 février 2018

 

La déclaration suivante a été publiée conjointement par les États-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni et la Norvège.

Les membres de la Troïka (la Norvège, le Royaume-Uni et les États-Unis) se félicitent des efforts constructifs déployés par les parties visant l’obtention d’un compromis favorable aux Sud-Soudanais lors du Forum de revitalisation de haut niveau (High Level Revitalization Forum ou HLRF) des deux dernières semaines à Addis-Abeba. La Troïka témoigne de son appréciation et de son plein soutien en faveur des efforts continus de l’IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement) en matière de restauration de la paix par le biais du HLRF et félicite l’envoyé spécial de l’IGAD, l’ambassadeur Ismail Wais, et l’équipe de négociation de leur incessant travail.

La Troïka souligne la nécessité critique pour toutes les parties d’instaurer un environnement propice à l’établissement de la paix : la continuation des combats pendant les négociations est inacceptable et ne peut être tolérée. Les parties doivent également tenir leurs promesses d’application de l’Accord de cessation des hostilités (ACOH) conclu en décembre 2017. Nous soutenons l’intention de l’IGAD et de l’Union africaine d’identifier et d’imposer des conséquences dès que possible sur les personnes qui sapent la paix et en prenons acte ; nous sommes également disposés à les soutenir dans leurs efforts. L’application de l’ACOH doit également inclure la libération des prisonniers politiques et de guerre, la fin du recours aux enfants soldats et aux violences sexuelles et basées sur le genre comme armes. Les parties doivent également permettre aux observateurs du Mécanisme de suivi du cessez-le-feu et des arrangements sécuritaires (CTSAMM) et aux travailleurs humanitaires qui interviennent dans la pire crise humanitaire en Afrique d’avoir un accès sans entraves.

Malgré le dialogue utile des deux dernières semaines, les parties ont encore beaucoup à faire pour que le HLRF fasse des progrès significatifs et durables vers la paix. La Troïka appelle toutes les parties à se réunir à nouveau le plus vite possible, sans conditions préalables, de manière à ce qu’elle aborde la question des importants arrangements en matière de sécurité et de gouvernance essentiels à la paix. Nous encourageons vivement toutes les parties à agir de manière à maintenir l’élan du processus et à éviter tout commentaire ou toute action susceptibles de rendre le retour au dialogue plus difficile. Nous encourageons vivement les parties à s’accorder sur la nécessité d’un arrangement négocié pour un gouvernement de transition inclusif, reflet de la diversité du Soudan du Sud. Nous encourageons les parties à fixer comme priorités la séparation des pouvoirs, la résolution des contentieux et les mécanismes de réconciliation, la prestation de services et la responsabilisation. Les arrangements ne doivent profiter à aucun groupe politique, armé ou ethnique. Nous appelons toutes les parties à élaborer des arrangements en matière de sécurité qui mettent fin à la violence, instaurent la confiance et tracent une voie réaliste vers une réforme plus large du secteur de la sécurité. Nous encourageons les parties à soutenir les réformes financières qui prennent en charge la corruption et instaurent la confiance dans les institutions publiques.

La Troïka réitère son point de vue ferme selon lequel la tenue d’élections en 2018 n’est pas viable compte tenu du conflit qui persiste, du manque de sécurité, du fait qu’un tiers de la population soit déplacée et de la grave insécurité alimentaire qui touche la moitié de la population. Elle appelle toutes les parties à rejeter tout effort unilatéral d’extension des pouvoirs par le biais des urnes, du parlement ou de l’armée. Une voie négociée vers les élections est également synonyme de protection des libertés politiques fondamentales et d’améliorations notables des conditions sécuritaires et humanitaires. La Troïka reste solidaire du peuple du Soudan du Sud et continue à encourager ses dirigeants à avancer plus rapidement sur la voie de la paix que le peuple mérite.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous