rss

Les États-Unis commémorent la Journée mondiale des réfugiés

Português Português, English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Русский Русский, Español Español

Département d’État des États-Unis
Secrétaire d’Etat Mike Pompeo
Le 20 juin 2018
Déclaration du secrétaire Pompeo

 
 

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, nous nous joignons au Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés et à nos partenaires internationaux pour rendre hommage à la force, au courage et à la résilience dont font preuve les millions de réfugiés dans le monde qui ont été contraints de fuir leur foyer pour cause de persécutions et de conflits.

Alors que le nombre de déplacés à travers le monde a atteint des niveaux record, il est vital que de nouveaux acteurs – y compris les gouvernements, les institutions financières internationales et le secteur privé – viennent contribuer à la réponse mondiale en place pour y remédier. Les États-Unis continueront d’être un chef de file mondial en fournissant une aide humanitaire et en travaillant à l’élaboration de solutions politiques aux conflits sous jacents qui provoquent ces déplacements.

Les États-Unis fournissent plus d’aide humanitaire que n’importe quel autre pays dans le monde, y compris aux réfugiés. Rien qu’en 2017, les États-Unis ont fourni une aide humanitaire vitale de plus de 8 milliards de dollars, comprenant nourriture, logement, soins de santé, éducation, formation professionnelle et moyens de subsistance à des dizaines de millions de personnes touchées par les crises, y compris aux réfugiés. Cette aide est fournie au plus près possible du domicile des réfugiés afin de faciliter leur retour volontaire, sûr, et digne, si les conditions le permettent et quand le moment est opportun. Cet engagement envers les personnes les plus vulnérables demeure un élément essentiel de la politique de sécurité nationale américaine.

Les États-Unis ont été l’un des premiers donateurs internationaux suite à la crise de l’État de Rakhine, fournissant depuis août 2017 près de 204 millions de dollars d’aide vitale aux personnes déplacées en Birmanie, aux Rohingya, et autres réfugiés au Bangladesh, ainsi qu’aux communautés hôtes.

En république démocratique du Congo, le gouvernement américain reste le plus grand pays donateur, ayant fourni depuis octobre 2016 près de 277 millions de dollars en réponse à l’insécurité et à la violence contre les civils. Ces financements viennent en aide aux 4,5 millions de personnes déplacées dans le pays ainsi qu’à plus de 700 000 réfugiés congolais dans la région.

Les États-Unis sont également résolus à apporter un soutien vital aux Syriens, où qu’ils se trouvent. Depuis le début de la crise, les États-Unis ont fourni près de 8,1 milliards de dollars d’aide humanitaire aux millions de personnes déplacées en Syrie et dans la région.

Depuis 1975, les États-Unis ont accepté plus de 3,3 millions de réfugiés pour une réinstallation permanente – plus que tout autre pays dans le monde. Les États-Unis continueront à accorder la priorité à l’admission des réfugiés les plus vulnérables tout en préservant la sûreté et la sécurité du peuple américain.

Grâce à une diplomatie humanitaire active, l’aide humanitaire et des efforts inlassables pour mettre fin aux conflits et trouver des solutions durables aux personnes persécutées dans le monde, nous continuerons d’aider les réfugiés les plus vulnérables du monde, reflétant ainsi les valeurs auxquelles le peuple américain est profondément attaché.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous