rss

Déclaration commune sur les installations pétrolières libyennes

English English, العربية العربية

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Pour diffusion immédiate
Communiqué de presse
Le 27 juin 2018

 

Le texte de la déclaration suivante sur la Libye a été publié par les gouvernements des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni.

Début du texte :

Les gouvernements de la France, de l’Italie, du Royaume-Uni et des États-Unis sont profondément préoccupés par l’annonce du transfert du contrôle des champs pétroliers et des installations de Ras Lanuf et Sidra à une entité autre que l’entité légitime, la National Oil Corporation. Les installations, production et revenus pétroliers de la Libye reviennent au peuple libyen. Ces ressources libyennes vitales doivent rester sous le contrôle exclusif et légitime de la National Oil Corporation et sous la seule supervision du gouvernement d’entente nationale (Government of National Accord ou GNA), comme indiqué dans les Résolutions 2259 (2015), 2278 (2016), et 2362 du Conseil de sécurité des Nations unies (2017). La résolution 2362 (2017) du Conseil de sécurité des Nations unies condamne les tentatives d’exportation illicite de pétrole, y compris de pétrole brut et de produits pétroliers raffinés, hors de Libye par des institutions parallèles qui ne sont pas sous l’autorité du GNA.

Toute tentative visant à contourner le régime de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies pour la Libye portera un grave préjudice à l’économie libyenne, exacerbera sa crise humanitaire et compromettra sa stabilité plus large. La communauté internationale demandera des comptes aux responsables de l’affaiblissement de la paix, la sécurité et la stabilité en Libye. Nous appelons tous les acteurs armés à cesser les hostilités et à se retirer immédiatement des installations pétrolières sans conditions avant que d’autres dommages n’interviennent. En septembre 2016, la LNA a soutenu le travail légitime de la National Oil Corporation pour reconstruire le secteur pétrolier libyen au profit du peuple libyen. Cette mesure était conforme à l’intérêt national de la Libye. La National Oil Corporation légitime doit être autorisée à reprendre son travail sans entrave au nom du peuple libyen, à réparer les infrastructures endommagées après l’attaque par les forces dirigées par Ibrahim Jadhran et à rétablir les exportations et la production de pétrole perturbées par cette attaque.

Fin du texte.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous