rss

Réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de la Coalition mondiale contre Daech au siège de l’OTAN

English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, اردو اردو, Русский Русский

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Pour diffusion immédiate
Communiqué de presse
Le 12 juillet 2018

 

Le secrétaire d’État des Etats-Unis Michael R. Pompeo et le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, ont organisé une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de certains pays membres de la Coalition contre Daech en marge du sommet de l’OTAN le 12 juillet.

La Coalition a pris acte des efforts extraordinaires déployés par les Forces de sécurité iraquiennes pour vaincre Daech et continuer à sécuriser le territoire libéré et les populations locales contre cet ennemi barbare. Conformément aux principes directeurs que la Coalition a unanimement affirmés en février, la Coalition a discuté de l’importance d’une défaite permanente de l’État islamique en Iraq et en Syrie et de ses ambitions mondiales. Les ministres ont accueilli la présentation faite par le Premier Ministre M. Abadi et se sont félicités de l’engagement de 500 millions de dollars du gouvernement iraquien en faveur du financement de programmes de stabilisation dans les zones libérées, en coordination avec le Programme des Nations unies pour le développement. Les membres ont également salué à l’unanimité le lancement officiel par l’OTAN de la mission de formation non liée au combat en Iraq.

Les ministres se sont également félicités des efforts continus et des progrès réalisés par les Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le cadre de la libération des poches restantes de territoire détenu par Daech dans l’est de la Syrie. Les FDS continuent de travailler avec la Coalition et ses partenaires sur le terrain pour éliminer les derniers vestiges du contrôle territorial de Daech et sécuriser la frontière entre la Syrie et l’Iraq. Daech s’est longtemps servi des voies de transit le long de la frontière Iraq/Syrie pour attaquer et déstabiliser les deux pays. Pour assurer la défaite durable de Daech, nous devons continuer à éliminer ces réseaux transfrontaliers ainsi que les autres réseaux.

Cette réunion a également été l’occasion pour les ministres de discuter de la mobilisation d’une aide immédiate à la stabilisation pour soutenir les zones de la Syrie libérées de Daech dans le cadre des opérations de la Coalition. Les programmes de stabilisation financés par la Coalition demeurent essentiels pour assurer les acquis militaires dans la lutte contre Daech et pour stabiliser les zones libérées et s’attaquer aux facteurs qui favorisent l’extrémisme. Daech n’a récupéré aucune zone perdue lors des opérations de la Coalition et le secrétaire Pompeo a réaffirmé le besoin critique d’une aide à la stabilisation pour que cela reste le cas. Même dans les environnements les plus difficiles, tels que Raqqa, les partenaires soutenus par la Coalition éliminent des explosifs restant à la suite des combats, apportent une aide humanitaire, dégagent les gravats, rétablissent les services essentiels comme l’électricité, les soins de santé et l’eau, et créent les conditions permettant aux personnes déplacées de retourner volontairement chez elles. À Raqqa, cette aide s’adresse à 138 000 personnes qui sont rentrées depuis la libération de la ville en octobre dernier. À Tabqa, l’aide de la Coalition a permis la remise en état de l’hôpital de Tabqa, que Daech utilisait comme l’un de ses centres de commandement dans le nord-est de la Syrie. Aujourd’hui, grâce à cette aide de la Coalition, environ 500 000 personnes dans la région de Tabqa peuvent désormais avoir accès aux soins d’urgence et aux soins maternels.

La Coalition se réunit régulièrement pour coordonner et renforcer les efforts conjoints de lutte contre Daech, tant au niveau des hauts dirigeants que des groupes de travail. La dernière réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de la Coalition a eu lieu le 13 février au Koweït. En juin, les directeurs politiques de la coalition se sont rencontrés au Maroc, et ont mobilisé 90 millions de dollars pour nos programmes de stabilisation dans le nord-est de la Syrie.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous