rss

Allocution de l’ambassadrice Haley à l’occasion du sommet annuel de Chrétiens unis pour Israël

English English, العربية العربية

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Service de presse et de diplomatie publique
Le 23 juillet 2018

 

EXTRAITS

L’ambassadrice Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, a prononcé une allocution hier soir à Washington à l’occasion du sommet annuel de  » Chrétiens unis pour Israël  » (Christians United for Israel ou CUFI).

 » À l’ONU, certains pays bien intentionnés sont constamment à la recherche d’un consensus. Ils invoquent fréquemment le principe de neutralité. Il est parfois utile de travailler avec d’autres pays pour aboutir à un consensus. Mais ce principe peut être poussé à l’excès, et c’est souvent le cas. Les États-Unis n’ont aucun devoir moral de neutralité entre le bien et le mal. Au contraire, nous avons le devoir moral de prendre parti, même si cela signifie que nous le ferons seuls.  »

 » Dans tout ce que nous faisons – qu’il s’agisse de la décision de l’ambassade, de l’UNESCO ou du Conseil des droits de l’homme, ou de l’incitation au vote contre le Hamas, notre approche sur la question d’Israël repose sur une idée générale. L’idée qui sous-tend toutes nos actions est le simple concept selon lequel Israël doit être traité comme n’importe quel autre pays normal. Nous exigeons qu’Israël ne soit pas traité comme une sorte d’entité temporaire provisoire ou de paria.  »

 » Notre exigence de traitement équitable d’Israël est en fait une exigence de paix. Le parti pris de l’ONU contre Israël a longtemps nui à la paix en encourageant l’illusion selon laquelle Israël disparaîtrait. Israël ne disparaîtra pas. Lorsque le monde l’admettra, la paix sera possible. Elle deviendra possible parce que toutes les parties feront face à la réalité et ne vivront plus dans un monde imaginaire. Les fantasmes encouragent les demandes absolutistes. Lorsque l’on accepte la réalité, les compromis sont possibles. Lorsque la réalité de l’existence d’Israël sera acceptée, les deux parties seront libérées pour parvenir à une paix durable.  »


Voir le contenu d'origine: https://usun.state.gov/remarks/8528
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous