rss

Allocution de l’ambassadrice Haley à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Moyen-Orient

English English, العربية العربية

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Service de presse et de diplomatie publique
Le 24 juillet 2018

 

EXTRAITS

L’ambassadrice Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, a prononcé une allocution ce matin dans le cadre d’un débat public du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Moyen-Orient.

 » Ici, à l’ONU, à des milliers de kilomètres de Palestiniens qui ont des besoins réels, les discours en leur nom ne tarissent pas. Tous les pays revendiquent les uns après les autres la solidarité avec le peuple palestinien. Si ces mots étaient utiles dans les écoles, les hôpitaux et les rues de ses communautés, le peuple palestinien ne serait pas confronté aux conditions désespérées dont nous parlons aujourd’hui. Les belles paroles ne valent rien.  »

 » Les États-Unis ont fourni plus de six milliards de dollars – des milliards – d’aide bilatérale aux Palestiniens. Combien les pays arabes – dont certains sont des pays riches – ont-ils donné aux Palestiniens ? C’est sans commune mesure avec ce que les États-Unis ont fait. Des belles paroles aux Nations unies, ou des actions dans les rues et dans les écoles des communautés palestiniennes – qu’est-ce qui compte le plus ?  »

 » Les Américains sont très généreux. Les questions humanitaires nous tiennent à cœur. Et nous continuons à chercher des moyens d’aider le peuple palestinien, dont la détresse nous préoccupe réellement. Mais nous ne sommes pas stupides. Si nous tendons la main dans un esprit d’amitié et de générosité, nous ne nous attendons pas à ce qu’on la morde. Et lorsque nous tendons la main, nous attendons aussi que les autres fassent de même.  »

 » Alors la prochaine fois que nous entendrons discours après discours sur le sort du peuple palestinien lors d’une réunion comme celle-ci au Conseil de sécurité ou à l’Assemblée générale, je demanderais à leurs auteurs de se demander ce que fait leur pays pour aider – à part des discours.

Il est temps pour les États, de la région en particulier, d’agir et d’aider réellement le peuple palestinien, au lieu de se contenter de faire des discours à des milliers de kilomètres.  »


Voir le contenu d'origine: https://usun.state.gov/highlights/8530
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous