rss

Déclaration de Heather Nauert, porte-parole, au sujet de progrès réalisés en RDC en vue des élections

Facebooktwittergoogle_plusmail
English English

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Le 9 août 2018

 
 

En république démocratique du Congo, le fait que la coalition au pouvoir ait annoncé un candidat de consensus autre que le président Kabila représente un grand pas en avant pour la démocratie congolaise. Cette indication nous encourage quant au fait qu’il tiendra ses engagements envers la constitution congolaise et les conditions de l’accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016 en ne cherchant pas à briguer un troisième mandat.

Les responsables du gouvernement, de l’opposition et de la société civile, ainsi que les chefs des services de sécurité partagent avec le président Kabila la responsabilité d’assurer un respect plein et entier des normes démocratiques. Le peuple congolais doit être libre d’exprimer son point de vue et de faire un choix entre les candidats sans crainte de violence, de menaces ou d’intimidation. Nous appelons la Commission électoral nationale indépendante de la RDC et les autorités congolaises à faire le nécessaire pour garantir des élections crédibles le 23 décembre 2018, en offrant entre autre un accès public aux listes électorales de la RDC et en utilisant une méthode de scrutin en laquelle l’électorat congolais aura confiance.

C’est une occasion historique pour la RDC, l’occasion d’assurer un transfert pacifique du pouvoir en décembre, et les États-Unis se réjouissent de soutenir ce processus conformément au calendrier électoral établi.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous