rss

L’ambassadrice Haley préside une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur la Mission d’assistance de l’ONU en Somalie

Facebooktwittergoogle_plusmail
English English

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Service de presse et de diplomatie publique
Pour diffusion immédiate
Le 13 septembre 2018

Extraits

 

En tant que présidente du Conseil de sécurité des Nations unies, l’ambassadrice Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, a dirigé un compte rendu au Conseil de sécurité sur la Mission d’assistance de l’ONU en Somalie (ONUSOM).

« La Somalie se trouve à un tournant décisif. Pour la première fois depuis plus d’une vingtaine d’années, la Somalie a la réelle possibilité de faire des progrès pour protéger et sécuriser son pays. Pour autant, cette possibilité a un prix. Les progrès vers la paix et la stabilité que nous avons observés ces dix dernières années sont attribuables en grande partie aux sacrifices des pays de l’Union africaine contributeurs de contingents, ainsi qu’aux apports faits par les partenaires et donateurs internationaux. Les États-Unis honorent et apprécient les sacrifices et les investissements de ces pays. Nous rendons tout particulièrement hommage aux soldats et aux membres des familles de ceux qui ont été tués ou blessés alors qu’ils étaient en poste en Somalie. »

« Les progrès sur le plan politique sont tout aussi importants dans les mois à venir. Comme le Secrétaire général, les États-Unis sont préoccupés par les tensions politiques entre les États-membres fédéraux et le gouvernement fédéral de Somalie. Ces tensions menacent les progrès durement acquis dans ce pays. Ce qu’il faut plutôt, c’est un esprit de réconciliation. Nous exhortons les dirigeants fédéraux et étatiques à s’engager de manière constructive et à mettre tout en œuvre pour désamorcer les tensions. Par ailleurs, nous devons pouvoir constater des progrès concernant le processus de révision de la constitution afin de préparer le terrain pour les élections au suffrage universel en 2020 et 2021. »

« Une Somalie sécurisée, inclusive et exempte de corruption est possible. Des défis liés à la politique et la sécurité se présenteront, cela ne fait aucun doute. Mais si nous restons unis dans notre engagement envers les progrès, je suis sincèrement persuadée que nous finirons par voir une Somalie prospère où tous les citoyens peuvent s’épanouir dans un environnement de stabilité et de liberté. »


Voir le contenu d'origine: https://usun.state.gov/highlights/8607
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous