rss

Le département du Trésor sanctionne un vaste réseau financier soutenant une force paramilitaire iranienne qui recrute et forme des enfants soldats

Facebooktwittergoogle_plusmail
हिन्दी हिन्दी, English English, العربية العربية, Русский Русский, Português Português, Español Español

Le 16 octobre 2018
Extraits
Communiqué de presse

 

Le Bureau du contrôle des actifs étrangers (OFAC) du département du Trésor des États-Unis a pris des mesures aujourd’hui à l’encontre d’un vaste réseau de sociétés qui soutient la force de mobilisation de la résistance (Basij), une force paramilitaire subordonnée au Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC).  Entre autres activités néfastes, la milice Basij des gardiens de la révolution recrute, forme et déploie des enfants soldats pour qu’ils se battent dans le cadre de conflits alimentés par les gardiens de la révolution dans l’ensemble de la région. Ce réseau basé en Iran est connu sous le nom de Bonyad Taavon Basij, ce qui signifie la Fondation coopérative Basij, et compte au moins 20 sociétés et institutions financières. Le Bonyad Taavon Basij emploie des sociétés fictives et d’autres mesures pour masquer la propriété de Basij et son contrôle sur une variété d’intérêts commerciaux d’une valeur de plusieurs milliards de dollars dans l’automobile, l’extraction minière, les métaux et le secteur bancaire de l’Iran, beaucoup ayant d’importants contrats partout au Moyen-Orient et en Europe.

« Le réseau Bonyad Taavon Basij est un exemple de la manière dont les gardiens de la révolution et les forces armées iraniennes ont élargi leur implication économique dans les secteurs les plus importants et ont infiltré des entreprises a priori légitimes pour financer le terrorisme et d’autres activités néfastes. Ce vaste réseau offre une infrastructure financière aux efforts du Basij en matière de recrutement, de formation et d’endoctrinement des enfants soldats qui sont forcé à aller au combat sous les ordres des gardiens de la révolution », explique le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin. « La communauté internationale doit comprendre que toute activité commerciale avec le réseau Bonyad Taavon Basij et les sociétés factices des gardiens de la révolutions ont de réelles conséquences humanitaires dans le monde.  Elles contribuent à alimenter les ambitions violentes du régime iranien au Moyen-Orient. »

 

 

 


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous