rss

Déclaration de Heather Nauert – Conférence de Palerme sur la Libye

Facebooktwittergoogle_plusmail
English English, العربية العربية

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Pour diffusion immédiate
Le 13 novembre 2018

Déclaration de Heather Nauert, porte-parole

 
 

Les États-Unis se félicitent des conclusions annoncées par le gouvernement italien à la suite de la conférence du 12 au 13 novembre sur la Libye à Palerme, qui rassemblait des dirigeants libyens et internationaux pour faire avancer notre objectif commun qui est d’aider les institutions libyennes à sortir de l’impasse politique et à assurer la sécurité et la prospérité de tous les Libyens à l’avenir. Nous soutenons fermement le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU (RSSG), Ghassan Salamé, ainsi que le plan d’action réaménagé qu’il a présenté au Conseil de sécurité le 8 novembre et qui prévoit l’organisation d’une conférence nationale sous la conduite de la Libye dans les premières semaines de 2019, ainsi que le processus électoral ultérieur qui doit commencer au printemps 2019. Nous exhortons tous les Libyens à travailler de manière constructive avec le RSSG Salamé sur la voie d’un processus constitutionnel inclusif et de la tenue d’élections crédibles, pacifiques et bien préparées. Les États-Unis sont déterminés à faire en sorte que tous ceux qui font obstacle à la paix, la sécurité et la stabilité de la Libye en répondent.

La conférence de Palerme a souligné que ces progrès exigeraient une attention soutenue des aspects économiques et sécuritaires du conflit. Nous sommes encouragés par l’engagement du gouvernement d’entente national à accélérer la mise en œuvre de réformes globales en matière monétaire et de subventions, dont la Libye a un besoin urgent pour stabiliser son économie. Il est également essentiel de promouvoir une plus grande transparence des institutions économiques libyennes, y compris de la Banque centrale libyenne. Ces réformes permettront aux Libyens d’entretenir un dialogue indispensable sur l’amélioration de la transparence fiscale et la promotion d’une répartition plus équitable des ressources pétrolières du pays. Les États-Unis sont prêts à appuyer ce dialogue économique, à la demande de la Libye et en étroite coordination avec la Mission d’appui des Nations unies pour la Libye (MANUL), la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Nous saluons également les efforts du RSSG Salamé pour désamorcer la violence à Tripoli et le partenariat en cours entre la MANUL et le Gouvernement d’entente nationale pour mettre en place des dispositifs de sécurité plus durables pour la capitale libyenne. Nous saluons les mesures importantes prises par le Premier ministre Fayez al- Sarraj pour commencer à mettre en place des forces de sécurité nationales compétentes sous contrôle civil.

Les États-Unis sont fiers de se tenir aux côtés de tous les Libyens qui sont prêts à saisir cette opportunité cruciale pour mettre leur pays sur la voie d’un avenir meilleur pour tous ses citoyens. Le peuple libyen vit depuis trop longtemps dans l’insécurité, et pâtit de la corruption des élites politiques et des groupes armés qui continuent de piller des ressources qui appartiennent légitimement à tous les Libyens, ainsi que de l’absence d’opportunités économiques et de services de base. Il mérite mieux.

Enfin, les États-Unis expriment leur profonde gratitude au gouvernement italien pour son leadership dans le cadre de l’organisation de cet événement important. Nous sommes impatients de poursuivre notre partenariat étroit avec tous nos partenaires internationaux alors que le peuple libyen s’efforce de mettre en place un gouvernement stable et unifié, appelé en définitive à lutter seul contre le terrorisme et à veiller à la sécurité et la prospérité de tous les Libyens.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous