rss

Intervention de l’ambassadrice Haley à l’occasion d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU au sujet de l’Ukraine

Facebooktwittergoogle_plusmail
English English, Русский Русский

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Service de presse et de diplomatie publique
Le 26 novembre 2018

 

Extraits

L’ambassadrice Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, s’est exprimée ce matin à l’occasion d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU au sujet de l’Ukraine.

« Ce matin, je me suis entretenue avec le président Trump et le secrétaire Pompeo et ma déclaration reflète les préoccupations au plus haut niveau du gouvernement des Etats-Unis. Depuis quatre ans, la communauté internationale s’exprime d’une voix forte, claire et en grande partie unie pour dénoncer l’agression russe à l’encontre de l’Ukraine.

Les États-Unis, l’Union européenne et ses États membres, ainsi que bien d’autres pays ont imposé des sanctions à la Russie pour sa conduite inacceptable en Crimée et dans l’est de l’Ukraine.

La violation scandaleuse du territoire souverain de l’Ukraine survenue dimanche s’inscrit dans le cadre d’une série de comportements russes qui comptent l’annexion présumée de la Crimée et des abus à l’encontre d’innombrables Ukrainiens en Crimée, ainsi que la fomentation d’un conflit qui a fait plus de 10 000 morts dans l’est de l’Ukraine et qui ne montre aucun signe de ralentissement. »

« Ce n’est pas ainsi que les pays respectueux des lois et civilisés se comportent. Le fait d’empêcher le transit légal de l’Ukraine par le biais du détroit de Kertch constitue une violation du droit international. C’est un acte arrogant que la communauté internationale doit condamner et n’acceptera jamais. »

« Nous appelons la Russie à respecter ses obligations internationales et à ne pas faire obstruction ni harceler le transit de l’Ukraine par le détroit de Kertch et à faire en sorte que la tension qu’elle a causée soit réduite. Comme le président Trump l’a dit à maintes reprises, les États-Unis seraient ravis d’avoir une relation normale avec la Russie. Mais les actions hors la loi comme celle-ci continuent de rendre une telle relation impossible.

Les États-Unis maintiendront en place les sanctions à l’encontre de la Russie relative à la Crimée. Une autre escalade russe de ce type ne ferait qu’aggraver la situation. Elle saperait davantage la position de la Russie dans le monde. Elle empoisonnerait davantage les relations de la Russie avec les États-Unis et bien d’autres pays. Elle accroîtrait encore davantage les tensions en Ukraine.

Au nom de la paix et de la sécurité internationales, la Russie doit immédiatement cesser son comportement contraire à la loi et respecter les droits et libertés de navigation de tous les États. »


Voir le contenu d'origine: https://usun.state.gov/remarks/8784
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous