rss

Déclaration de Heather Nauert, porte-parole – Pas d’avancée lors de la réunion d’Astana

Facebooktwittergoogle_plusmail
العربية العربية, English English, Русский Русский

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Déclaration de Heather Nauert, porte-parole
Le 29 novembre 2018

 

La dernière réunion en date du « groupe d’Astana » au sujet de la Syrie n’a pas produit de liste acceptée de membres pour le Comité constitutionnel syrien et n’a par conséquent pas pu réaliser de progrès pour l’avancement du processus politique dans ce conflit tragique. Depuis 10 mois, l’initiative dite d’Astana/Sotchi au sujet du Comité constitutionnel syrien, instaurée dans le but de réaliser des progrès vers les objectifs présentés dans la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU se trouve dans une impasse. La mise en place et le rassemblement, d’ici la fin de l’année, du Comité constitutionnel à Genève sont essentiels à une désescalade durable et une solution politique au conflit. Cet objectif jouit d’un soutien international généralisé : lors du Sommet quadrilatéral d’Istanbul, la Russie s’est jointe à l’appel d’une réunion du Comité d’ici décembre.

La Russie et l’Iran continuent d’utiliser le processus pour occulter le refus par le régime Assad de participer au processus politique tel qu’il est présenté dans la résolution 2254. Nous devrions tous travailler à l’atteinte des buts, tels qu’ils sont présentés dans la résolution 2254, y compris en matière de désescalade et de redynamisation du processus politique, mais nous sommes pleinement convaincus que la réussite n’est possible que si la communauté internationale tient Damas entièrement responsable du manque de progrès dans la résolution du conflit.

Les États-Unis restent engagés en faveur de la résolution 2254 pour instaurer la paix en Syrie et soutenir le peuple syrien. Nous continuerons à soutenir vivement les travaux de l’envoyé spécial de l’ONU Staffan de Mistura et des Nations unies visant à faire progresser un processus politique mené par les Syriens, et susceptible de mener à une issue permanente, pacifique et politique au conflit. Nous resterons engagés aux côtés de l’ONU et d’autres parties pour encourager tous les efforts possibles visant le maintien du cessez-le-feu à Idleb et la réduction des violences dans toute la Syrie, l’accès sans entrave pour l’aide humanitaire, ainsi que l’avancée de la voie politique telle qu’énoncée dans la résolution 2254.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous