rss

Les États-Unis signent un accord commercial plus fort avec le Mexique et le Canada

Facebooktwittergoogle_plusmail
Español Español, English English

La Maison-Blanche
Le 30 novembre 2018

 

« Ce nouvel accord est le plus moderne, le plus à jour et le plus équilibré de tous les accords commerciaux de l’histoire de notre pays et ses mesures de protection pour les travailleurs sont les plus développées qui soient. » – le président Donald J. Trump

RÉÉQUILIBRAGE DE NOTRE RELATION COMMERCIALE : Le président Donald J. Trump a tenu sa promesse en produisant un accord commercial moderne et rééquilibré pour remplacer l’ALENA.

  • Aujourd’hui, en Argentine, les États-Unis se sont joints au Canada et au Mexique pour signer un nouvel accord commercial qui servira mieux les intérêts des travailleurs et entreprises américaines.
    • Cet événement intervient à la suite de l’annonce du président en octobre indiquant qu’un accord avait été conclu.
  • Le nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) remplacera l’échec que fut l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).
  • Avec la signature de cet accord, le président Trump a tenu sa promesse de renégocier l’ALENA et de protéger les agriculteurs, éleveurs, entreprises et travailleurs américains.

OBTENTION D’UN ACCORD PLUS FORT POUR LES SOCIÉTÉS ET TRAVAILLEURS AMÉRICAINS : L’AEUMC est un accord plus fort pour les agriculteurs, les éleveurs, les entreprises et les travailleurs américains.

  • L’AEUMC contribuera à encourager la production de véhicules et de pièces automobiles à hauteur de plusieurs milliards de dollars aux États-Unis.
  • L’accord inclut la mise à jour des règles d’origine qui exigent désormais que 75 % de chaque véhicule soient produits en Amérique du Nord.
  • Les employés des fabricants automobiles bénéficieront de ces règles qui encouragent le recours à un travail de fabrication bien payé dans le secteur de l’automobile.
    • Cela inclut l’obligation que 40 à 45 % de chaque véhicule soient fabriqués en Amérique du Nord par des employés gagnant au moins 16 $ de l’heure.
  • Les chapitres de l’AEUMC qui portent sur le travail et l’environnement sont pleinement applicables et constituent les dispositions les plus forts en matière de travail et relatives à l’environnement de tous les accords commerciaux jamais négociés.
    • Le Mexique a accepté des réformes historiques du travail pour rendre possibles de véritables négociations collectives.
    • L’accord interdit l’importation de biens produits dans le cadre du travail forcé.
  • L’accord inclut des dispositions qui permettent des échanges plus justes des produits agricoles.
    • Le Canada mettra fin à ses programmes de « Classe 6 » et de « Classe 7 » qui permettent à des produits laitiers à faibles prix d’être vendus moins chers que les produits laitiers des agriculteurs américains.
    • Le Canada améliorera l’accès des produits laitiers, des œufs et de la volaille des États-Unis au marché canadien.

RÉFORME DES ÉCHANGES POUR LE 21E SIÈCLE : L’AEUMC modernise notre relation commerciale avec le Canada et le Mexique de manière à refléter les réalités du 21e siècle. 

  • Le nouvel accord inclut un chapitre modernisé qui prévoit des mesures de protection plus fortes et plus exhaustives en matière de propriété intellectuelle que tout autre accord commercial précédent des États-Unis.
    • Ces mesures de protection sont essentielles à la promotion de l’innovation et à la croissance économique.
    • L’AEUMC inclut des mesures de protection robustes pour les droits d’auteur et de propriété industrielle, 10 années de protection pour les médicaments biologiques, ainsi que de nouvelles mesures de protection contre le vol de secrets commerciaux.
  • L’AEUMC inclut les dispositions les plus fortes en matière de services commerciaux et financiers numériques de tous les accords commerciaux des États-Unis.
    • De nouvelles règles assurent que les données puissent être transférées d’un pays à l’autre et les limites quant aux lieux dans lesquels les données peuvent être stockées ont été réduites.
  • L’AEUMC réduira les démarches administratives à la frontière, rationalisera les échanges et réduira l’incertitude réglementaire.
  • L’accord inclut un chapitre sur les devises qui permettra de renforcer la transparence et la stabilité.

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous