rss

Déclaration du secrétaire Pompeo – Journée des droits de l’homme

English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Português Português, Русский Русский, Español Español, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Le 10 décembre 2018

 

Il y a soixante-dix ans, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme. Sorties d’une guerre mondiale qui a choqué l’humanité par sa cruauté, les nations souveraines du monde se sont unies pour préciser les droits inhérents à toutes les personnes et s’engageaient en faveur de leur promotion et de leur protection.

Les principes fondamentaux de la Déclaration demeurent aussi pertinents aujourd’hui qu’il y a 70 ans. Des gouvernements bafouent toutefois encore les libertés de religion, ou de croyance et d’expression. Le droit des citoyens à participer à des élections libres, équitables et véritables reste précaire. Les autorités continuent de soumettre des prisonniers à la torture et à des traitements inhumains. La reconnaissance globale des droits inaliénables de tous les individus doit être continuellement encouragée et réaffirmée.

La politique étrangère des États-Unis repose sur la conviction selon laquelle les gouvernements qui respectent les droits individuels et les libertés fondamentales demeurent les meilleurs vecteurs de prospérité, de stabilité et de paix. En cette Journée internationale des droits de l’homme, les États-Unis réaffirment leur engagement à promouvoir la liberté humaine dans leur pays et dans le monde.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous