rss

Déclaration commune des ambassadeurs au Yémen des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies

Facebooktwittergoogle_plusmail
Русский Русский, English English, العربية العربية

Département d’État des États-Unis
Le 13 décembre 2018

 

Les ambassadeurs au Yémen des cinq États membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Chine, France, Russie, Royaume-Uni et États-Unis) ont suivi de près les consultations à Stockholm conduites par l’envoyé spécial du secrétaire général pour le Yémen, Martin Griffiths, et ont dialogué tout au long du processus avec des représentants du gouvernement du Yémen et d’Ansarallah. Ces consultations, qui réunissaient les parties belligérantes pour la première fois depuis plus de deux ans, constituent un premier pas crucial vers la fin du conflit au Yémen, et ont permis de faire face à l’urgence humanitaire et la forte détérioration de l’économie nationale.

Nous félicitons les deux parties d’avoir mis de côté leurs divergences, dialogué de bonne foi et coopéré avec l’envoyé spécial en vue de réaliser des progrès dans un certain nombre de domaines importants qui auront un impact positif immédiat et significatif sur la vie de la population du Yémen, et contribueront à instaurer la confiance entre les parties en vue d’un règlement politique global durable.

Au titre des progrès, on peut citer un accord sur des plans de désescalade à Hodeida et à Taiz, la libération et l’échange de prisonniers, et l’implication des deux parties dans les discussions sur un cadre destiné à servir de feuille de route pour les consultations et les négociations futures. Nous prenons également acte des mesures positives prises par les parties vers l’identification de solutions permettant de stabiliser l’économie yéménite et de rouvrir l’aéroport de Sana’a. Nous saluons la détermination et la persévérance de l’envoyé spécial qui a permis de faciliter les discussions et la recherche d’un terrain d’entente pour les deux délégations.

Nous remercions le gouvernement suédois d’avoir accueilli les consultations et les gouvernements des Émirats arabes unis, du Koweït, d’Oman et d’Arabie saoudite pour leur aide précieuse et leur facilitation. Dans une admirable démonstration de coopération internationale, des représentants de plus de 20 pays ont travaillé aux côtés de l’envoyé spécial dans le cadre de ces consultations.

À l’avenir, le gouvernement du Yémen et Ansarallah devront faire preuve de courage et de détermination pour mettre en œuvre les accords annoncés aujourd’hui dans l’intérêt du peuple yéménite. En tant qu’ambassadeurs de la Chine, de la France, de la Russie, du Royaume-Uni et des États-Unis au Yémen, nous suivrons de près l’évolution de la situation et continuerons à mettre en œuvre notre diplomatie multilatérale afin d’appuyer les efforts de l’envoyé spécial des Nations unies.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous