rss

Actions à l’encontre du régime vénézuélien corrompu

English English, Español Español

Département d’État des États-Unis
Secrétaire d’Etat Michael R. Pompeo
Le 10 janvier 2019

Déclaration

Les États-Unis condamnent l’usurpation illégitime du pouvoir par Maduro aujourd’hui à la suite des élections entachées d’irrégularités et d’injustice qu’il a imposées au peuple vénézuélien le 20 mai 2018. Les États-Unis réaffirment leur soutien sans faille au peuple vénézuélien et continueront à mettre toute la puissance économique et diplomatique américaine dans la balance afin de faire pression en vue du rétablissement de la démocratie au Venezuela.

Nous réaffirmons aujourd’hui notre soutien à l’Assemblée nationale du Venezuela, le seul organe légitime du gouvernement dûment élu par le peuple vénézuélien. Il est temps que le Venezuela entame un processus de transition permettant de rétablir l’ordre constitutionnel et démocratique en organisant des élections libres et équitables respectant la volonté du peuple vénézuélien.

Sur la voie de cet objectif, les États-Unis ont pris des mesures fortes à l’encontre du régime de Maduro et de ses facilitateurs. Dernièrement, le 8 janvier, les États-Unis ont imposé des sanctions à 7 personnes et à 23 entités impliquées dans un dispositif de corruption reposant sur l’exploitation des pratiques de change de devises du Venezuela. En manipulant le système en leur faveur, ces personnes physiques et morales ont détourné plus de 2,4 milliards de dollars alors que le peuple vénézuélien mourait de faim. Nous nous félicitons de l’initiative prise par la nouvelle direction de l’Assemblée nationale de coopérer avec la communauté internationale pour recouvrer ces fonds ainsi que d’autres sommes détournées, afin de les mettre à profit pour soulager les souffrances du peuple vénézuélien. Les États-Unis continueront à s’impliquer activement dans le cadre de ces activités.

Nous avons également appliqué et continuerons d’imposer des mesures de révocation des visas et d’autres restrictions aux fonctionnaires et anciens fonctionnaires du gouvernement vénézuélien et aux membres de leur famille que l’on pense responsables ou coupables de complicité de violations des droits de l’homme, de corruption publique et d’actes visant à affaiblir la gouvernance démocratique. Nous ne les laisserons pas agir en toute impunité, ni profiter de leurs gains mal acquis aux États-Unis – et nous invitons instamment les autres pays à faire de même.

Il est temps que les dirigeants vénézuéliens fassent un choix. Nous demandons instamment à ceux qui soutiennent ce régime, des employés ordinaires dont la subsistance dépend des subventions alimentaires, aux forces de sécurité vénézuéliennes qui ont prêté serment de défendre la constitution, de cesser de permettre la répression et la corruption, et de collaborer avec l’Assemblée nationale et son dirigeant dûment élu, Juan Guaido, conformément à votre constitution et en vue d’un retour pacifique à la démocratie. Le peuple vénézuélien et la communauté internationale se souviendront de vos actes et les jugeront. Le moment est venu de convaincre la dictature de Maduro qu’il est temps de rétablir la démocratie au Venezuela.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous