rss

Allocution du secrétaire d’État Pompeo à l’université américaine du Caire : « Une force pour le bien : la redynamisation du rôle des États-Unis au Moyen-Orient »

English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Русский Русский, Español Español, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Fiche d’information
Le 10 janvier 2019

 

 

« En à peine 24 mois, les États-Unis, sous la houlette du président Trump, ont réaffirmé leur rôle traditionnel en tant que force en faveur du bien dans cette région. Nous avons tiré des enseignements de nos erreurs. Nous avons redécouvert notre voix. Nous avons reconstruit nos relations. Nous avons rejeté les fausses propositions de nos ennemis. »

 – Mike Pompeo, secrétaire d’État, le 10 janvier 2019 

LES ÉTATS-UNIS : UNE FORCE POUR LE BIEN AU MOYEN-ORIENT

« À ceux qui s’alarment du recours à la puissance des États-Unis, je réponds ceci : n’oubliez pas que l’Amérique a toujours été une force libératrice, et non une puissance d’occupation au Moyen-Orient. Nous n’avons jamais rêvé de domination. Pouvez-vous en dire autant du régime iranien ?

  • Aujourd’hui, en Iraq, à l’invitation du gouvernement, nous avons environ 5 000 soldats, alors que nous en avions, à une époque, 166 000.
  • Le président Trump a donné aux commandants américains sur le terrain l’autorisation de frapper Daech plus vite et plus énergiquement que jamais. Aujourd’hui, 99 pour cent du territoire autrefois détenu par Daech est libéré et la vie reprend son cours pour des millions d’Iraquiens et de Syriens.
  • Les États-Unis ont fourni une aide humanitaire de 2,5 milliards de dollars à l’Iraq depuis 2014. Nous avons mobilisé avec nos alliés près de 30 milliards de dollars de subventions et de financements pour aider à la reconstruction de l’Iraq lors de la Conférence sur la reconstruction du Koweït, l’année dernière.

CONFRONTER ENSEMBLE LE TERRORISME RADICAL ISLAMIQUE

« Nous demandons à tous les pays du Moyen-Orient épris de paix d’assumer de nouvelles responsabilités pour vaincre l’extrémisme islamiste. »

M. Pompeo, secrétaire d’État, le 10 janvier 2019 

  • Lors de son tout premier voyage à l’étranger, le président Trump a appelé les pays à majorité musulmane à « relever le grand défi de l’histoire : vaincre l’extrémisme et les forces du terrorisme ».
  • L’Amérique continuera à faire face à la réalité hideuse du terrorisme islamiste radical. L’administration Trump appelle les alliés et les partenaires à assumer une plus grande part des efforts dans le cadre de la lutte contre cette menace commune.
  • L’Amérique a renforcé une coalition d’alliés et de partenaires pour anéantir le califat de Daech. 99 pour cent du territoire autrefois détenu par Daech est maintenant libéré.
  • Les États-Unis resteront un partenaire indéfectible dans la lutte contre le terrorisme. Nos frappes aériennes dans la région se poursuivront en fonction des objectifs susceptibles de surgir. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires de la Coalition pour vaincre Daech et à traquer les terroristes à la recherche de sanctuaires au Moyen-Orient et dans le monde entier.
  • Les États-Unis continueront d’aider nos partenaires à garder leurs frontières, poursuivre les terroristes, contrôler les voyageurs, aider les réfugiés, entre autres choses.

S’OPPOSER AU RÉGIME IRANIEN ET À SES MANDATAIRES

« Les nations du Moyen-Orient ne pourront jamais vivre en sécurité, jouir de la stabilité économique ou répondre aux aspirations de leurs peuples si le régime révolutionnaire iranien persiste sur la voie actuelle ».  

M. Pompeo, secrétaire d’État, le 10 janvier 2019 

  • L’administration Trump fait face aux campagnes de destruction et de déstabilisation menées par le régime iranien dans la région et dans le monde entier.
  • Les sanctions économiques imposées par les États-Unis à l’encontre du régime comptent parmi les plus sévères de l’histoire et seront de plus en plus strictes jusqu’à ce que le régime iranien modifie sa politique qui menace les États-Unis et la communauté internationale. Le secrétaire d’État Pompeo a présenté en mai douze exigences que tout pays normal devrait être en mesure de respecter. Les États-Unis sont par ailleurs disposés  à ouvrir un nouveau chapitre des relations entre nos pays.
  • Les États-Unis travaillent avec des partenaires de la région et au-delà pour mettre fin aux activités malveillantes de l’Iran et de ses mandataires en Iraq, au Liban, en Syrie, au Yémen et ailleurs.
  • Le 11 février marquera le 40e anniversaire de l’arrivée au pouvoir de ce régime brutal. L’administration Trump est solidaire du peuple iranien qui exige de nouvelles libertés et la responsabilisation auxquelles il est en droit de prétendre.

RENFORCER DES ALLIANCES DE LONGUE DATE ET NOUER DE NOUVEAUX PARTENARIATS

« Ces étapes sur la voie d’un rapprochement sont nécessaires pour mieux assurer la sécurité face à des menaces communes. Et elles augurent d’un avenir meilleur pour la région. »

M. Pompeo, secrétaire d’État, le 10 janvier 2019 

  • L’administration Trump renforce les alliances des États-Unis et mobilise les nations du Moyen-Orient pour qu’elles travaillent ensemble à la sécurité et la prospérité communes.
  • Les États-Unis continueront de veiller à ce que notre allié Israël dispose des moyens militaires nécessaires à sa défense, notamment contre l’aventurisme agressif du régime iranien.
  • L’administration Trump entretient de nouveaux liens diplomatiques et économiques entre les pays du Moyen-Orient, liens qui étaient inimaginables il y a peu.

Les États-Unis s’emploient à mettre en place l’Alliance stratégique pour le Moyen-Orient pour faire face aux menaces les plus graves de la région et renforcer la coopération économique et en matière d’énergie


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous