rss

Déplacement du secrétaire Pompeo en Hongrie, en Slovaquie, en Pologne, en Belgique et en Islande

English English, العربية العربية, Русский Русский

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Déclaration de Robert Palladino, porte-parole adjoint
Le 7 février 2019

 

 

Le secrétaire d’État Michael R. Pompeo se rendra à Budapest, Bratislava, Varsovie, Bruxelles et Reykjavik du 11 au 15 février.

Le 11 février, il arrivera à Budapest, en Hongrie, où il rencontrera le Premier ministre Orban, le ministre des Affaires étrangères Szijjarto et le ministre de la Défense Benko pour aborder un éventail de questions relatives à la relation bilatérale entre les États-Unis et la Hongrie, dont la coopération en matière de défense, la sécurité énergétique et régionale, le soutien à l’Ukraine et les manières de contrer l’influence russe et chinoise et de renforcer l’alliance occidentale. Le secrétaire rencontrera également des responsables de la société civile.

Le 12 février, il arrivera à Bratislava, en Slovaquie, où il rencontrera le président Kiska, le Premier ministre Pellegrini et le ministre des Affaires étrangères Lajcak afin de parler de la relation américano-slovaque en matière de sécurité, du rôle de la Slovaquie à la présidence de l’OSCE, ainsi que de questions régionales et internationales. Il visitera le mémorial de la Porte de la liberté, où plus de 400 personnes sont mortes en tentant de fuir la Tchécoslovaquie communiste pour trouver la liberté en Autriche en 1948 et 1989. Il s’entretiendra également avec des élèves pour évoquer l’héritage de la liberté démocratique occidentale et son triomphe contre le communisme il y a 30 ans.

Plus tard dans la journée, il se rendra à Varsovie, en Pologne, où il rencontrera le ministre des Affaires étrangères Czaputowicz pour parler de questions sécuritaires et énergétiques, se basant sur les fortes relations entre les États-Unis et la Pologne. À Varsovie, les États-Unis seront les co-organisateurs, avec la Pologne, de la rencontre ministérielle pour la promotion d’un avenir de paix et de sécurité au Moyen-Orient.

Le secrétaire Pompeo se rendra ensuite à Bruxelles, en Belgique, où il rencontrera la haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, afin de parler de la coopération entre les États-Unis et l’UE sur un éventail de questions clés dont les efforts de restauration de la démocratie au Venezuela et le soutien au président vénézuélien par intérim, Juan Guaido, et à l’Assemblée nationale, ainsi que de l’importance du renforcement de la sécurité européenne et de la prise en charge des menaces que représentent l’Iran et la Russie.

Dernièrement, le secrétaire se rendra à Reykjavik, en Islande, le 15 février, où il rencontrera la Première ministre Jakobsdottir et le ministre des Affaires étrangères Thordarson et aborder des questions relatives à la sécurité dans la zone Nord-Atlantique, la présidence prochaine de l’Islande au Conseil de l’arctique, ainsi que des relations économiques croissantes.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous