rss

Réunion ministérielle visant à promouvoir un avenir de paix et de sécurité au Moyen-Orient

Facebooktwittergoogle_plusmail
English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Português Português, Русский Русский, Español Español, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Pour diffusion immédiate
Fiche d’information – Le 13 février 2019

 

Faire face aux problèmes les plus complexes dans la région

  • Les défis à relever ne manquent pas au Moyen-Orient. Depuis la prolifération des armes et les crises humanitaires, jusqu’au terrorisme et la sécurité énergétique, ces questions et d’autres encore constituent de graves menaces pour la stabilité dans la région et la sécurité à travers le monde.
  • La réunion ministérielle relancera les efforts pour aborder ces défis en stimulant nos alliances et nos partenariats. Les pays auront ainsi l’occasion de formuler leurs analyses de la région et de proposer des idées pour résoudre nos problèmes communs.
  • L’ordre du jour est vaste et comprendra une discussion sur les efforts de l’administration visant à favoriser une paix globale et durable entre Israël et les Palestiniens, ainsi qu’une conversation sur la façon de répondre aux crises humanitaires régionales incessantes. Le secrétaire fera le point sur la situation en Syrie et abordera les autres priorités américaines dans la région, notamment les préoccupations relatives aux activités destructrices de l’Iran.
  • Des séances en petits groupes donneront aux ministres la possibilité de se concentrer sur des sujets de préoccupation spécifiques tels que le développement et la prolifération de missiles, la cyber-sécurité et les nouvelles menaces, ainsi que le terrorisme et le financement illicite.
  • Il sera demandé aux ministres du monde entier de diriger chacune des séances ministérielles de discussion, ce qui facilitera une conversation ouverte et dynamique.
  • Même si les États-Unis plaideront en faveur de ses propres intérêts, nous nous attendons à ce que tous les autres pays fassent de même. Les divergences d’opinion sont les bienvenues. Nous espérons que de franches discussions mèneront à de nouveaux modes de penser novateurs – et à la résolution de problèmes anciens et récurrents.

Faire progresser des alliances et des partenariats solides 

  • La réunion ministérielle renforcera nos alliances actuelles, comme celle qui existe entre les États-Unis et la Pologne, le co-animateur de notre réunion. Nous célébrons cette année 100 ans de solides relations diplomatiques avec la Pologne. La réunion ministérielle est un signe manifeste de notre partenariat stratégique, qui s’étend au-delà des problèmes bilatéraux afin d’inclure des intérêts mondiaux communs. Elle tirera également parti de nos nouveaux partenariats avec des pays du monde entier.
  • Dans l’ensemble, des ministres des Affaires étrangères et des représentants de plus de 50 pays devraient participer, faisant de cette réunion ministérielle un événement historique. Les participants comprennent des partenaires régionaux comme Israël, la Jordanie, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Qatar, ainsi que des partenaires d’autres parties du monde, comme le Royaume-Uni, la Corée du Sud, le Brésil, l’Italie et le Kenya.
  • Sous le solide leadership des États-Unis, cette nouvelle plateforme pour la coopération augmentera la coordination et améliorera les solutions collaboratives aux problèmes de la région.
  • Le succès de la campagne pour vaincre Daech (D-ISIS) prouve ce que des pays avec des intérêts communs peuvent réaliser quand ils œuvrent ensemble dans la région. La réunion ministérielle D-ISIS, tenue récemment à Washington, a fêté la défaite physique du califat de Daech en Iraq et en Syrie.

Un cadre pour stimuler les progrès et maintenir le dynamisme  

  • Les États-Unis considèrent la réunion ministérielle comme le début d’une conversation entre les pays. Le secrétaire Pompeo leur lancera un défi pour qu’ils continuent à faire avancer le dialogue qu’ils entament à la réunion.
  • Afin de faciliter cet objectif, les États-Unis et la Pologne annonceront l’établissement de groupes de travail qui seront hébergés par des pays partenaires dans le monde entier, et tiendront des réunions au niveau opérationnel dans les mois à venir.

Ces groupes maintiendront l’élan en vue d’initiatives concrètes favorisant la paix et la stabilité régionales.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous