rss

Allocution à la presse

Русский Русский, English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Secrétaire d’État Michael R. Pompeo
Le 26 mars 2019

 
 

Monsieur le secrétaire d’État Pompeo : Bonjour à vous tous. J’ai deux annonces à faire aujourd’hui au sujet des efforts en cours du département d’État pour garantir que les dollars des contribuables américains ne servent pas à subventionner ou à faire la promotion des avortements.

La première annonce concerne ce qu’on appelle la « Politique de Mexico ».

Cette directive de l’ère Reagan garantit que les dollars des contribuables américains ne sont pas utilisés pour soutenir les organisations non gouvernementales étrangères qui effectuent ou encouragent activement les avortements en tant que méthode de planification familiale.

Le président Trump a étendu avec audace la Politique de Mexico en 2017. Elle protège désormais chaque vie humaine impactée par les quelques 9 milliards de dollars d’aide internationale que nous dépensons chaque année pour les programmes de santé dans le monde et, de ce fait, encore plus de bébés à naître qu’avant. C’est une mesure décente, une mesure correcte. Et je suis fier de servir une administration qui protège les plus faibles parmi nous.

Maintenant, avec notre administration ayant déjà deux ans, la vaste majorité de nos partenaires de mise en œuvre ont accepté de respecter cette politique et ils continuent de travailler avec nous. Cette administration a montré que nous pouvons continuer à remplir nos objectifs de santé mondiaux, y compris des soins de santé pour les femmes, tout en refusant de subventionner le meurtre de bébés à naître.

En tant que secrétaire d’État, j’ai demandé à notre équipe de prendre toutes les mesures appropriées pour appliquer cette politique le plus largement possible. J’annonce aujourd’hui de nouveaux ajustements pour faire progresser nos efforts visant à protéger les plus faibles parmi nous.

Comme auparavant, nous continuerons à refuser d’accorder de l’aide aux ONG étrangères qui effectuent ou encouragent activement l’avortement comme méthode de planification familiale.

Maintenant, en conséquence de ma décision d’aujourd’hui, nous voulons aussi indiquer clairement que nous refuserons d’accorder une assistance aux ONG étrangères qui fournissent un soutien financier à d’autres groupes étrangers dans l’industrie de l’avortement à travers le monde.

Nous interdirons strictement les régimes de financement clandestins et les voies détournées autour de notre politique. Les dollars des contribuables américains ne serviront pas à financer des avortements.

Ce point m’amène à ma seconde annonce. Nous appliquons également avec vigueur les lois fédérales interdisant l’utilisation de fonds américains, y compris l’aide internationale, pour faire pression en faveur ou contre l’avortement, ce que l’on appelle aussi l’amendement Siljander.

À la lumière de preuves récentes de plaidoyer lié à l’avortement par un organe de l’Organisation des États américains (OEA), j’ai demandé à mon équipe d’inclure une disposition dans les accords sur l’aide extérieure avec l’OEA qui interdit explicitement l’utilisation de fonds pour militer en faveur ou contre l’avortement.

Les institutions de l’OEA devraient accorder leur attention aux crises à Cuba, au Nicaragua et au Venezuela, et non pas à faire avancer la cause en faveur de l’avortement.

Et pour avoir la certitude que notre message est bien compris, nous allons diminuer nos contributions à l’OEA. Notre réduction est égale à la part estimée des États-Unis dans les dépenses possibles de l’OEA concernant ces activités liées à l’avortement.

Le peuple américain doit avoir la certitude que cette administration – et ce département d’État et notre USAID – feront leur possible pour protéger les dollars des contribuables américains et respecter le caractère sacré de la vie pour les peuples du monde entier.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous