rss

Dialogue Caraïbes-États-Unis sur la coopération en matière de sécurité

Español Español, English English

Département d’État des États-Unis d’Amérique
Bureau de la porte-parole
Le 16 mai 2019

 
 

Le texte de la déclaration commune suivante émane des gouvernements des États des Caraïbes et des États-Unis le jour du Dixième anniversaire de l’Initiative de sécurité du bassin des Caraïbes, à la suite du Dialogue Caraïbes-États-Unis sur la coopération en matière de sécurité à Washington, le 16 mai 2019. 

Début du texte :

Nous, les gouvernements des États des Caraïbes et des États-Unis d’Amérique, sommes réunis à Washington, le jour du dixième (10e) anniversaire de l’Initiative de sécurité du bassin des Caraïbes (CBSI) pour :

RÉAFFIRMER le partenariat CBSI lancé le 17 avril 2009 lors du Cinquième sommet des Amériques à Trinidad-et-Tobago ;

GARDER à l’esprit nos engagements communs stipulés dans la Déclaration des principes Caraïbes-États-Unis (Caribbean-United States Declaration of Principles) ; le Plan d’action Caraïbes-États-Unis sur la coopération en matière de sécurité (Caribbean- United States Plan of Action on Security Cooperation) ; et le Cadre Caraïbes-États-Unis pour la coopération en matière de sécurité (Caribbean- United States Framework for Security Cooperation) ;

RECONNAÎTRE les efforts des États-Unis d’Amérique, des États des Caraïbes et des partenaires internationaux portant sur un large éventail d’activités de formation, d’exercices opérationnels, de programmes et de projets qui ont permis aux États des Caraïbes de prendre en compte la criminalité et la violence dans la région ;  

RENOUVELER notre engagement à l’égard de notre partenariat essentiel ; évaluer les progrès à ce jour et reconfirmer notre engagement envers les priorités convenues ;   

CONVENIR des objectifs améliorés de la CBSI visant à réduire le trafic illicite, accroître la sûreté et la sécurité et prévenir la délinquance et la violence chez les jeunes ;

RENFORCER la coordination, la coopération et la durabilité de nos efforts conjoints entre les États-Unis d’Amérique, les États des Caraïbes et les partenaires internationaux afin de prendre en compte avec plus d’efficacité les défis de la sécurité dans les Caraïbes et d’assurer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de programmes pour obtenir des résultats efficaces ;

RÉAFFIRMER les engagements et les résultats de la réunion ministérielle du Partenariat Caraïbes-États-Unis pour la résilience à Miami le 12 avril 2019 et la poursuite de la coopération portant sur la préparation aux catastrophes et la résilience.   

Préparés à continuer à faire avancer les efforts critiques suivants visant à accroître la sécurité et la sûreté de nos citoyens :

Pour réduire le trafic illicite

Nous nous engageons à accroître la coopération régionale et à renforcer la capacité pour traiter toutes les formes de trafic, démanteler les organisations criminelles transnationales et définir une approche opérationnelle commune afin de faire face à des menaces communes et favoriser le partage des informations.

À cette fin, nous entendons :

  • Faire face aux menaces nouvelles et aux défis à la sécurité de nos citoyens, y compris collaborer et intégrer des initiatives durables pour lutter contre la criminalité transnationale organisée sous toutes ses formes et le terrorisme.
  • Adopter systématiquement les recommandations portant sur les actions prioritaires dans les Caraïbes pour prendre en compte le trafic illicite des armes à feu formulées par nos administrations nationales responsables des armes à feu lors du Groupe de travail technique sur la Lutte contre le trafic illicite des armes de petit calibre et les armes légères dans les Caraïbes.   
  • Adopter systématiquement les recommandations portant sur les actions prioritaires dans les Caraïbes pour renforcer la coopération et la coordination de l’application du droit maritime régional par nos administrations nationales relatives au droit maritime lors du Groupe de travail technique sur les Opérations maritimes stratégiques se déroulant dans les Caraïbes.  
  • Poursuivre une capacité maritime régionale durable et complémentaire dans les Caraïbes qui utilise des installations de formation nationales et régionales existantes et facilite la synchronisation des mesures de sécurité.  
  • Poursuivre la création d’une stratégie régionale qui synchronise et relie les pratiques régionales de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (RSR). Cet effort devrait intégrer des méthodes visant à améliorer le partage des informations et renseignements régionaux.   
  • Continuer le développement d’une grille des menaces régionales et la mise en place d’une vue opérationnelle commune pour les Caraïbes.   
  • Mettre en place un programme régional pour lutter contre le trafic illicite des armes à feu par le biais de l’utilisation du Réseau régional intégré des informations balistiques (RIBIN) par tous les États des Caraïbes et le partage des informations sur les affaires concernant les armes à feu par le biais de ce réseau.
  • Continuer à prolonger le Système d’information avancé des cargaisons (ACIS) ; et mettre intégralement en œuvre le Système automatisé d’identification des empreintes digitales (AFIS) et maintenir les opérations du Système de renseignements préalables concernant les voyageurs (APIS) ; faciliter l’échange des données entre tous les États des Caraïbes, sous réserve des lois nationales. Nous entendons adopter des réformes de politique et législatives, le cas échéant, conformément aux législations nationales, pour mettre en œuvre l’ACIS, l’APIS et l’AFIS à l’échelle de la région.
  • Convoquer un Groupe de travail technique sur la Stratégie et les opérations maritimes.
  • Convoquer un Groupe de travail technique pour combattre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme, incluant faire face au blanchiment d’argent, la criminalité financière et l’usage des technologies à des fins criminelles et recourir à la confiscation des biens en tant qu’instrument d’application du droit pénal.

Pour accroître la sûreté et la sécurité

Nous nous engageons à faire progresser la sûreté et la sécurité de nos citoyens grâce à des partenariats avec les gouvernements et la société civile afin de prévenir, enquêter sur et poursuivre les organisations criminelles transnationales et le terrorisme ; à augmenter la sécurité aux frontières ; à prévenir et à poursuivre la corruption, à accroître l’efficacité des gouvernements et à renforcer les institutions régionales de surveillance de la criminalité afin de s’assurer que les programmes de prévention de la criminalité sont bien ciblés.

À cette fin, nous entendons :

  • Collaborer et partager les bonnes pratiques et les informations sur la gouvernance et l’État de droit.
  • Collaborer et partager les bonnes pratiques et les informations sur la cybersécurité, la sécurité des télécommunications, la sécurité internationale dans le cyberspace, et combattre la cybercriminalité.  
  • Collaborer et partager les bonnes pratiques et les informations sur les questions de contreterrorisme et la lutte contre l’extrémisme violent.
  • Rassurer nos citoyens et leur montrer que des mesures gouvernementales sont prises pour combattre et prévenir la criminalité.
  • Demander que CARICOM IMPACS convoque une réunion des administrations nationales responsables des armes à feu afin d’envisager les prochaines étapes pour aborder le trafic illicite des armes.
  • Tirer profit et utiliser des experts des Caraïbes pour renforcer les capacités d’application de la loi des partenaires des Caraïbes dans des domaines essentiels, en particulier la professionnalisation de la police, le maintien et l’entretien des avoirs maritimes et la comptabilité judiciaire.   
  • Renforcer l’aide mutuelle légale dans les pays et développer une coopération en matière d’enquête entre les institutions.
  • Renforcer les institutions de sûreté et de sécurité publiques en continuant à promulguer des lois et des politiques permettant de saisir des biens acquis par le biais d’activités illicites, puis de mettre ces biens à disposition pour l’application de la loi et les initiatives de prévention de la criminalité.
  • Renforcer l’État de droit au moyen de réformes et de programmes de formation destinés à faire avancer l’efficacité et l’efficience du secteur de la justice pénale, réduire le taux de détention avant jugement et favoriser l’accès à la justice et aux procédures établies.
  • Mettre en œuvre des systèmes de suivi et évaluation pour mesurer les progrès de l’accroissement de la sécurité dans les Caraïbes.

Pour prévenir la délinquance et la violence chez les jeunes

Nous nous engageons à soutenir les systèmes de justice pénale pour qu’ils utilisent des approches de nature réparatrice et davantage axées sur la réinsertion concernant la justice pour mineurs, augmentant le recours à la justice informelle et à des solutions de remplacement de l’incarcération, en améliorant la réinsertion et renforçant le soutien en matière de réintégration pour les jeunes quittant les établissements de détention.

Nous nous engageons à favoriser la coopération régionale et le renforcement de la capacité pour collecter, analyser et utiliser des données fiables afin d’éclairer la conception d’une sécurité des citoyens et d’interventions sociales efficaces, et pour développer une culture de recherche et d’apprentissage.

Nous nous engageons à élaborer des programmes pour la prévention et la réduction de la violence à tous les niveaux à travers le prisme de la justice sociale et en utilisant une gamme de méthodes d’engagement des jeunes pour combler les lacunes dans les valeurs, les compétences, le soutien et l’accès.

À cette fin, nous entendons :

  • Affiner davantage des plans stratégiques des pays concernant la justice pour mineurs.
  • Identifier les ressources, mettre en place des systèmes de suivi et d’évaluation et commencer la mise en œuvre dans le but d’augmenter l’utilisation et la disponibilité de peines autres que l’emprisonnement, la réinsertion et les programmes de réintégration pour les délinquants mineurs.
  • Améliorer les interactions entre la police et les mineurs.
  • Travailler en collaboration afin de synchroniser les sources de données sur la criminalité et la violence en accord avec les normes internationales pour une collecte efficace des données, l’analyse, le partage et la prise de décision.
  • Continuer à livrer, suivre et évaluer des programmes de prévention fondé sur des données probantes et d’interventions sociales en partenariat avec des jeunes, y compris des jeunes à risque, intégrant une approche de société d’ensemble.
  • Continuer à utiliser la réunion du Groupe de travail technique sur la prévention de la criminalité en focalisant sur les jeunes à risque et les populations vulnérables en tant que mécanisme pour évaluer les progrès concernant la baisse de la participation des jeunes à la criminalité et la violence.

Établir un partenariat de sécurité plus solide pour l’avenir

Nous nous engageons envers les objectifs CBSI améliorés pour réduire le trafic illicite ; accroître la sûreté et la sécurité et prévenir la criminalité et la violence des jeunes afin de rendre la région plus sûre et pourvoir à la sécurité de nos citoyens.

Nous nous engageons en outre à :

  • Favoriser l’Agence pour la mise en œuvre de la sécurité et la lutte contre la criminalité (Implementation Agency for Crime and Security ou IMPACS) de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et le Système de sécurité régionale (RSS) à titre d’entités pour la coordination des programmes et des projets de sécurité régionale entre les États de la CARICOM, les États-membres du RSS, et avec la République dominicaine, et obtenir le financement des Caraïbes nécessaire pour les institutions de sécurité des Caraïbes.
  • Renforcer la structure et les institutions de sécurité de la CARICOM afin de promouvoir plus efficacement la coordination régionale et internationale, bénéficiant pleinement des efforts des partenaires internationaux, du partage des bonnes pratiques et de la mise en œuvre de la CBSI et des autres initiatives de sécurité régionale pour aborder les défis de sécurité auxquels les Caraïbes sont confrontées.
  • Continuer à mettre en œuvre le protocole d’accord (MOU) de novembre 2017 sur la coopération entre la République dominicaine et CARICOM IMPACS pour faire progresser les objectifs de sécurité.  
  • Formuler et mettre en place des politiques pour favoriser la sécurité et encourager la poursuite des efforts par le biais de mécanismes d’intégration régionale, d’accords multilatéraux et de contributions nationales pour un financement adéquat basé sur des décisions de politique fiscale et budgétaire en temps opportun.
  • Continuer la collaboration politique, technique et financière parmi les partenaires internationaux avec CARICOM IMPACS pour que la sécurité des citoyens progresse.
  • Encourager les pays, les organisations régionales et internationales et les institutions du secteur privé à continuer à collaborer avec nous, le cas échéant, pour faire progresser la sécurité dans l’ensemble des Caraïbes.
  • Partager avec les partenaires internationaux les résultats et les objectifs de la coopération et de l’engagement Caraïbes-États-Unis dans le secteur de la sécurité et solliciter leur coopération et leur collaboration constantes pour faire progresser la sécurité dans les Caraïbes.
  • Reconnaître le lien intrinsèque entre la sécurité et la résilience et le besoin correspondant d’aligner les efforts de coopération dans le domaine de la sécurité sur le Partenariat Caraïbes-États-Unis pour la résilience nouvellement lancé.
  • Poursuivre les consultations et la coopération en ce qui concerne les considérations de sécurité dans l’infrastructure essentielle et les télécommunications.

Nous remercions le gouvernement et la population des États-Unis‎ d’avoir accueilli le 8e Dialogue Caraïbes-États-Unis sur la coopération en matière de sécurité.

Nous PRÉVOYONS de continuer à remporter un vif succès dans nos efforts collectifs visant à fournir sûreté et sécurité à nos citoyens dans la région des Caraïbes.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous