rss

Proclamation à l’occasion de la Journée nationale du souvenir du 75e anniversaire du D-Day

English English


La Maison-Blanche
Le 6 juin 2019


Le 6 juin 1944, le D-Day, plus de 130 000 soldats américains et alliés prirent d’assaut les plages de Normandie, en France, et des milliers d’autres furent parachutés derrière les lignes ennemies, pour reprendre l’Europe des mains de l’Allemagne nazie. La veille de l’opération, le plus grand assaut amphibie de l’histoire de la guerre, le général Dwight D. Eisenhower adressait un message au Corps expéditionnaire allié : « Les yeux du monde sont fixés sur vous. Les espoirs, les prières de tous les peuples épris de liberté vous accompagnent… Nous n’accepterons que la victoire totale. »  Soixante-quinze ans plus tard, ces mots nous rappellent l’ampleur de la journée et l’héroïsme des milliers d’hommes qui ont pataugé sur les plages, qui ont été parachutés dans la campagne et qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour changer le cours de l’histoire et rendre leur liberté à des millions de personnes.

En cette matinée fatidique de juin, avant l’aube, les 82e et 101e divisions aéroportées de l’armée de terre, entre autres, ont été parachutées derrière les lignes ennemies. Peu après, la première vague de divisions d’infanterie américaine, britannique et canadienne, qui avait traversé la Manche à bord de 7 000 navires et engins de débarquement, se précipita sur les cinq plages de cette cible de 50 miles du littoral français, noms de code: Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword.

Un rivage jonché d’obstacles anti-atterrissage, de mines terrestres, de bunkers et de nids de mitrailleuses stratégiquement positionnés attendait ces hommes de bravoure. Ces défenses infligèrent des pertes dévastatrices aux forces alliées. Quelque 1 465 Américains périrent sur les plages de Normandie ce jour-là. Sur la plage d’Omaha Beach, la plus sanglante des cinq, les 1ère et 29e divisions d’infanterie de l’armée de terre des Etats-Unis subirent des pertes atroces : 2 400 soldats furent tués ou blessés ce jour-là.

Forts de la noblesse de leur cause et animés par l’amour de la patrie, les héros du D-Day poursuivirent leur avancée contre l’assaut allemand. Grâce à leur vaillance et à leur dévouement au devoir, ils vainquirent l’ennemi et assurèrent une tête de plage qui permit à des vagues entières d’infanterie d’avancer sur le continent. À la fin de la journée, les forces du D-Day avaient forcé la porte nord de l’Europe, si étroitement scellée par les nazis pendant des années. C’est par cette porte qu’affluèrent les forces de libération, qui à terme mirent fin à la guerre, aux horreurs de l’Holocauste et au régime tyrannique d’Hitler, et qui jetèrent les bases d’une paix qui perdure à ce jour.

Aujourd’hui, nous prenons le temps de nous souvenir et de rendre hommage à tous les courageux soldats, marins et aviateurs dont les sacrifices altruistes ont catalysé la délivrance du peuple opprimé et garanti la liberté pour les décennies à venir. Puissions-nous toujours être fidèles aux vertus et aux principes pour lesquels cette génération du D-Day, la Génération grandiose, a payé un si cher tribut. Alors que nous célébrons le 75e anniversaire du débarquement, nous reconnaissons que leur héritage prend de plus en plus de sens avec le temps. L’histoire de l’Amérique inclura toujours le courage et le sacrifice des intrépides soldats qui ont pris ces plages du nord-ouest de la France le 6 juin 1944.

En vertu de l’autorité qui m’est conférée par la Constitution et les lois des États-Unis, je soussigné Donald J. Trump proclame le 6 juin 2019 Journée nationale du souvenir du 75e anniversaire du D-Day. J’appelle toutes les Américaines et tous les Américains à commémorer cette journée avec des programmes, des cérémonies et des activités qui honorent ceux qui ont combattu et sont morts afin que les femmes et les hommes qu’ils n’ont jamais rencontrés sachent ce que c’est que d’être libres.

En foi de quoi, j’ai apposé ma signature en ce sixième jour de juin de l’an de grâce deux mille dix-neuf, deux cent quarante-troisième année de l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

DONALD J. TRUMP


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous