rss

Initiative de gouvernance des ressources énergétiques

English English


Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Fiche d’information
Le 11 juin 2019

La demande croissante en énergies renouvelables, en véhicules électriques et en technologies d’accumulateur s’apprête à générer une demande sans précédent de minerais liés aux ressources énergétiques. L’Initiative de gouvernance des ressources énergétiques (Energy Resource Governance Initiative ou ERGI) est un programme dirigé par le bureau des Ressources énergétiques (Energy Resources ou ENR) du département d’État des États-Unis, qui s’efforce de promouvoir la saine gouvernance du secteur minier et la solidité des chaînes d’approvisionnement en minerais énergétiques. À travers cette initiative, le bureau ENR dialoguera avec différents pays pour faire progresser les principes de bonne gouvernance, partager les meilleures pratiques et encourager la concurrence équitable. L’ERGI favorisera également des chaînes d’approvisionnement en minerais énergétiques solides et sûres.

L’ERGI sera axée autour de trois objectifs stratégiques :

1. Dialoguer avec les pays riches en ressources sur la gouvernance responsable des minerais énergétiques. La demande pour certains minerais énergétiques critiques pourrait augmenter de presque 1000 % d’ici 2050, ce qui mettra à rude épreuve la capacité de nombreux pays à faire suivre leur offre. L’ERGI va :

  • Communiquer les meilleures pratiques en matière de gestion et de gouvernance des minerais afin de favoriser des marchés ouverts et transparents.
  • Soutenir des cadres d’investissement à même d’attirer des investissements privés de premier ordre, engagés en faveur de pratiques d’extraction de pointe et de procédures opérationnelles claires.
  • Promouvoir des pratiques d’exploitation minière responsables et durables.

2. Soutenir des chaînes d’approvisionnement solides. Plus de 80 % de l’approvisionnement mondial en minerais contenant des terres rares, des minéraux importants pour les composants des véhicules électriques et des turbines éoliennes, est contrôlé par un seul pays. Les autres minerais sont soumis à des contraintes d’approvisionnement similaires. Compter sur une seule source augmente le risque de ruptures d’approvisionnement. L’ERGI va :

  • Identifier des solutions pour diversifier les chaînes d’approvisionnement.
  • Faciliter les connexions commerciales et industrielles.
  • Promouvoir des chaînes d’approvisionnement intégrées et résistantes.

3. Répondre à la demande annoncée de technologies énergétiques propres. Les investissements mondiaux dans les technologies de production d’énergie renouvelable et d’accumulateurs, très gloutonnes en minerais, continuent à distancer les investissements dans la production d’énergie à partir de combustibles fossiles de plus de 100 % chaque année. L’ERGI va :

  • Encourager les institutions offrant des prêts de développement et des crédits à l’exportation à soutenir des projets miniers responsables et durables.
  • Faciliter des campagnes modernes de prospection des ressources pour mieux connaître les perspectives en termes de minerais énergétiques.
  • Souligner la connexion entre la demande en énergies renouvelables et l’impact potentiellement néfaste sur les pays riches en minerais.

Pour davantage d’informations, veuillez contacter Matthew McManus, porte-parole par intérim du bureau des Ressources énergétiques, à l’adresse [email protected], ou vous rendre sur https://www.state.gov/bureaus-offices/under-secretary-for-economic-growth-energy-and-the-environment/bureau-of-energy-resources/. Vous trouverez aussi plus d’informations sur Twitter : @EnergyAtState.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous