rss

Les États-Unis annoncent une aide supplémentaire de plus de 38 millions de dollars pour contenir l’épidémie d’Ebola en république démocratique du Congo

English English

USAID, Agence des États-Unis pour le développement international
Bureau des relations avec la presse
Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
Le 24 juillet 2019

 

Les États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), fournissent plus de 38 millions de dollars d’aide supplémentaire pour contribuer à mettre fin à l’épidémie d’Ebola dans l’est de la république démocratique du Congo (RDC), dont 15 millions de nouveaux fonds destinés à l’Organisation mondiale de la santé. Cela porte le financement total de l’USAID pour la lutte contre Ebola à plus de 136 millions de dollars depuis le début de l’épidémie en août 2018. 

Grâce à ce financement, les États-Unis fournissent une aide vitale, par l’intermédiaire de partenaires sur le terrain, qui comprend notamment des activités de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de santé, une surveillance accrue de la maladie, la formation de travailleurs sanitaires, des actions permettant de mobiliser la communauté, des mesures visant à promouvoir des funérailles sûres et dignes, ainsi qu’une aide alimentaire, afin d’apporter leur soutien aux personnes et communautés affectées par Ebola. En outre, les États-Unis financent des mesures essentielles de préparation aux situations d’urgence dans les pays voisins du Burundi, du Rwanda, du Soudan du Sud et de l’Ouganda. Le financement annoncé aujourd’hui s’ajoute aux contributions d’autres départements et organismes des États-Unis, ainsi que du secteur privé américain.

L’épidémie actuelle d’Ebola est la deuxième plus importante jamais enregistrée, avec 2 592 cas confirmés et probables et au moins 1 743 décès liés au virus en date du 22 juillet. La RDC a combattu et contrôlé avec succès neuf autres épidémies d’Ebola, avec l’aide de la communauté internationale ; cependant, cette réponse se heurte à un ensemble unique d’obstacles en raison du conflit en cours dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri. L’insécurité persistante et la difficulté à gagner la confiance de la communauté sont des obstacles majeurs. Une réponse solide et unifiée du gouvernement de la RDC, des Nations unies, des autres pays voisins, des États-Unis et de la communauté internationale, en partenariat avec les communautés locales, est essentielle pour stopper la propagation de la maladie.

L’équipe d’intervention en cas de catastrophe du gouvernement des États-Unis, composée de spécialistes des catastrophes et de la santé de l’USAID et des Centers for Disease Control and Prevention du département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, est sur le terrain depuis septembre 2018, en collaboration avec l’ambassade des États-Unis à Kinshasa, les partenaires humanitaires et le gouvernement de la RDC pour contrôler cette épidémie. Les États-Unis sont le plus important pays donateur dans la lutte contre Ebola et demeurent déterminés à aider les personnes touchées par cette flambée épidémique. Toutefois, la réponse à cette urgence de santé publique de portée internationale exige un effort concerté de l’ensemble de la communauté internationale. Alors que nous continuons d’accroître notre aide, nous encourageons vivement les autres donateurs à fournir des fonds supplémentaires pour contribuer à mettre fin à cette épidémie.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous