rss

Retrait des États-Unis du Traité FNI le 2 août 2019

Português Português, English English, Русский Русский, Español Español

Département d’État des États-Unis
Secrétaire d’Etat Michael R. Pompeo
Le 2 août 2019

 

Le 2 février 2019, les États-Unis ont donné un préavis de six mois pour se retirer du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) en raison de la violation continue du traité par la fédération de Russie.

Le retrait des États-Unis aux termes de l’article XV du traité prend effet aujourd’hui, dans la mesure où la Russie a été incapable de se conformer de nouveau au traité, de manière totale et vérifiée, en détruisant son système de missiles non conforme, le SSC-8 ou 9M729, un missile de croisière à portée intermédiaire lancé depuis le sol.

La Russie est seule responsable de la cession du traité. Depuis au moins le milieu des années 2000, la Russie a mis au point, produit et testé en vol plusieurs de ses missiles non conformes. Elle a désormais doté plusieurs de ses bataillons de ces mêmes missiles. Les États-Unis ont fait part de leurs préoccupations à la Russie pour la première fois en 2013. La Russie a par la suite systématiquement repoussé six années d’actions déployées par les États-Unis pour obtenir le retour de la Russie à la conformité. Avec le soutien total de leurs Alliés de l’OTAN, les États-Unis ont déterminé que la Russie avait violé le traité de manière substantielle et ont par la suite suspendu leurs obligations en vertu du traité. Au cours des six derniers mois, les États-Unis ont fourni à la Russie une dernière occasion de corriger leur non-conformité. Comme elle le fait depuis de nombreuses années, la Russie a choisi de conserver ses missiles non conformes plutôt que de se conformer de nouveau à ses obligations au titre du traité.

Les États-Unis ne resteront pas parties à un traité que la Russie a délibérément violé. Le non-respect par la Russie des dispositions du traité compromet les intérêts suprêmes des États-Unis, car la mise au point et le déploiement par la Russie d’un système de missiles violant le traité représentent une menace directe pour les États-Unis, ainsi que pour ses alliés et partenaires. Les États-Unis apprécient grandement la coopération inébranlable et la détermination dont les Alliés de l’OTAN ont fait preuve en réagissant à la violation commise par la Russie.

Les États-Unis demeurent attachés à un contrôle efficace des armements qui favorise la sécurité des États-Unis, de leurs alliés et de leurs partenaires, contrôle qui doit être vérifiable et applicable, et qui inclut des partenaires qui se conforment à leurs obligations de manière responsable. Le président Trump a chargé cette administration d’ouvrir un nouveau chapitre en cherchant à obtenir une nouvelle ère de contrôle des armements qui aille au-delà des traités bilatéraux du passé. À l’avenir, les États-Unis demandent à la Russie et à la Chine de se joindre à eux dans cette occasion d’obtenir des résultats concrets en matière de sécurité pour nos pays et le monde entier.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous