rss

Une semaine de politique à l’égard de l’Iran, 26-30 août

Português Português, English English, العربية العربية, Русский Русский, Español Español

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Le 30 août 2019
Fiche d’information

 

Désignation d’individus et d’entités liés aux réseaux iraniens d’approvisionnement en vertu du décret présidentiel E.O. 13382

« Aujourd’hui, les États-Unis ont sanctionné des entités ayant acquis plus d’un million de dollars en pièces d’électronique et d’alliages d’aluminium, susceptibles d’être utilisées pour la prolifération nucléaire et destinés au régime iranien. La pression des Etats-Unis perdurera jusqu’à ce que le régime change de cap. »

– Secrétaire d’État Mike Pompeo, Twitter, le 28 août

  • Le département du Trésor a désigné neuf entités et individus basés en Iran ainsi qu’une entité basée à Hong Kong pour leurs actes appuyant les efforts iraniens d’approvisionnement lié à la prolifération. Les individus et entités sanctionnés se verront refuser l’accès au système financier américain et inscrits sur la liste, publiée sur Internet, des responsables de la prolifération d’armes de destruction massive. De plus, tout avoir qu’ils possèderaient aux États-Unis sera gelé. Les personnes ne relevant pas des États-Unis qui apporteraient sciemment des marchandises, des services ou une assistance aux individus et entités désignés pourront elles-mêmes subir des sanctions en conséquence.
  • Le régime iranien continue à alimenter les conflits régionaux, à concevoir et produire en masse des missiles balistiques, à prendre en otages des ressortissants d’autres pays, à brutaliser son propre peuple et à parrainer le terrorisme avec une ampleur sans précédent. Il étend également ses activités liées à l’enrichissement de l’uranium. Les États-Unis continueront à augmenter la pression sur le régime iranien jusqu’à ce qu’il change d’attitude.
  • Pour davantage d’informations, veuillez consulter le texte intégral du communiqué de presse ainsi que le site du département du Trésor.

Sanctions à l’encontre de la Jammal Trust Bank

« La Jammal Trust Bank (JTB), basée au Liban, soutient depuis des années les finances illicites du Hezbollah. Aujourd’hui l’OFAC du @USTreasury a sanctionné la JTB pour ces actions. Nous n’hésiterons pas à désigner des individus et institutions qui facilitent et appuient le terrorisme du Hezbollah. »

– Secrétaire d’État Mike Pompeo, Twitter, le 29 août

  • Le Bureau de contrôle des actifs étrangers du département du Trésor des États-Unis a sanctionné la Jammal Trust Bank SAL, basée au Liban, pour l’appui qu’elle apporte aux activités financières et bancaires illicites du Hezbollah.
  • Cette désignation est le reflet de notre détermination à contrer les activités terroristes et illicites du Hezbollah au Liban.  Nous continuerons à prendre pour cible les individus et entités qui financent et soutiennent le Hezbollah, en collaborant étroitement avec la Banque centrale du Liban et les autres institutions libanaises qui œuvrent à préserver l’intégrité et la stabilité du système bancaire du pays.
  • Pour davantage d’informations, veuillez consulter le texte intégral du communiqué de presse ainsi que le site du département du Trésor.

Sanctions à l’encontre de facilitateurs financiers du Hamas

« L’OFAC du @USTreasury a sanctionné les financiers du Hamas qui reçoivent des fonds de la Force al-Qods, liée au régime de l’#Iran, pour soutenir des activités illicites. Nous continuerons à désigner les individus et institutions qui facilitent et soutiennent les plans terroristes du Hamas contre #Israël et le peuple palestinien. »

– Secrétaire d’État Mike Pompeo, Twitter, 29 août

  • Le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département du Trésor des États-Unis, en partenariat avec le sultanat d’Oman, a sanctionné quatre facilitateurs financiers responsables de transferts de dizaines de millions de dollars entre la Force al-Qods des Gardiens de la révolution islamique (IRGC-QF) et les Brigades Izz al-Din al-Qassam du Hamas à Gaza. 
  • Cette désignation est le reflet de notre détermination à contrer l’influence néfaste de l’Iran, son appui financier, matériel ou technologique, ou encore ses services, notamment financiers, en faveur du Hamas. Nous continuerons à prendre pour cible les individus et entités qui financent et soutiennent le Hamas et sa violence déstabilisatrice à l’encontre d’Israël et du peuple palestinien.
  • Pour davantage d’informations, veuillez consulter le texte intégral du communiqué de presse ainsi que le site du département du Trésor.

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous