rss

Les États-Unis annoncent plus de 21 millions de dollars supplémentaires en aide humanitaire afin d’endiguer l’épidémie d’Ebola en république démocratique du Congo

English English

USAID, Agence des États-Unis pour le développement international
Bureau des relations avec la presse
Le 4 septembre 2019

Communiqué de presse

 

Via l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), les États-Unis fournissent plus de 21 millions de dollars américains en aide humanitaire supplémentaire afin de contribuer à endiguer l’épidémie d’Ebola en cours dans l’Est de la république démocratique du Congo (RDC). Cela élève le total du financement par l’USAID pour les mesures de réponse au virus à près de 158 millions de dollars depuis le début de l’épidémie en août 2018, y compris pour les activités de préparation régionale dans les pays voisins.

À travers ce financement, les États-Unis œuvrent avec leurs partenaires pour fournir une assistance vitale, dont des mesures de prévention et de lutte contre les infections dans les centres de soins, une surveillance de la maladie améliorée, des formations pour les agents de santé et les communautés, la promotion d’enterrements dignes et sécurisés, la distribution de nourriture pour soutenir les populations et des mesures pour impliquer les communautés touchées par Ebola.

Les États-Unis soutiennent également les actions de préparation régionales en république du Burundi, au Rwanda, au Soudan du Sud et en Ouganda. Le financement annoncé vient compléter les contributions d’autres départements et agences du gouvernement des Etats-Unis ainsi que du secteur privé.

En plus d’être la deuxième plus importante épidémie d’Ebola jamais enregistrée, cette crise comporte un ensemble de défis unique. En effet, la maladie s’est installée dans une zone de conflit actif où des combats se déroulent depuis plusieurs années. Alors qu’ils évoluent dans un milieu d’insécurité permanente, les intervenants doivent également œuvrer pour établir un rapport de confiance dans une région où des décennies d’exploitation et de marginalisation ont mené à une forte méfiance envers les étrangers. Malgré ces défis, les États-Unis persistent dans leur engagement à aider les personnes touchées par cette épidémie. Les États-Unis sont le premier pays donateur en réponse à Ebola et disposent d’une équipe d’Intervention en cas de catastrophe composée d’experts sur les crises et la santé venant de l’USAID et des Centres de contrôle et de prévention des maladies au sein du département de la Santé et des services sociaux. Cette équipe continue à travailler avec l’ambassade des États-Unis à Kinshasa, des partenaires humanitaires et le gouvernement congolais pour endiguer l’épidémie et la maîtriser.

Mettre fin à Ebola nécessite une action concertée et unie de la part de toute la communauté internationale, y compris les Nations unies, les États-Unis et les pays de la région, en partenariat étroit avec le gouvernement de la RDC et les communautés locales. L’USAID se félicite des avancées du quatrième plan de réponse stratégique à l’épidémie sous la direction de David Gressly, coordinateur de l’ONU contre Ebola, et se réjouit de relayer les mesures d’assistance et de continuer à faire le plaidoyer pour une approche intégrée et multisectorielle. L’USAID encourage vivement les autres donateurs à apporter un soutien supplémentaire pour contribuer à mettre fin à l’épidémie.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous