rss

Le secrétaire Michael R. Pompeo à l’occasion de l’événement de l’Initiative de gouvernance des ressources énergétiques du département d’État

Русский Русский, English English, Português Português, Español Español

Département d’État des États-Unis
Secrétaire d’État Michael R. Pompeo
New York, le 26 septembre 2019
Allocution

 

MONSIEUR LE SECRÉTAIRE POMPEO : Merci et merci à vous tous pour votre présence ce matin. Je voudrais commencer par souhaiter la bienvenue à l’Australie, au Botswana et au Pérou, nos partenaires fondateurs de l’Initiative de gouvernance des ressources énergétiques avec le Canada et le Chili. Cette initiative est une nouvelle illustration des moyens mis en œuvre par  l’administration Trump face aux défis mondiaux : l’établissement des partenariats avec des pays aux vues similaires, qui font de résultats réels et concrets une priorité, et qui peuvent changer les choses.

Nous sommes fiers de réunir ce groupe. Le travail que nous effectuons ici est absolument essentiel pour garantir des approvisionnements en énergie sûrs et fiables pour chaque nation.

Voici pourquoi : la demande en technologies faisant fortement appel aux ressources minérales augmente avec l’essor de la classe moyenne dans le monde. Les énergies éoliennes et solaires exigent six fois plus de cuivre que l’énergie générée par le charbon. Il y a quatre fois plus de cuivre qui entre dans la fabrication d’un véhicule électrique type que dans celle d’une voiture à essence conventionnelle.

La question qui se pose est donc la suivante : où et comment allons-nous obtenir les minéraux dont nous avons besoin ? La plupart proviennent d’un petit nombre de pays vulnérables à l’instabilité politique, aux problèmes de gouvernance et à l’influence malveillante d’acteurs étrangers.

Nous voulons nous assurer que ces minéraux importants restent exempts de toute coercition et de tout contrôle international. Nous entendons travailler avec vous pour promouvoir une bonne gouvernance du secteur minier et faire en sorte que les chaînes d’approvisionnement restent ouvertes et en mesure de répondre de manière responsable à la demande dans le monde entier, et ce pendant des décennies à venir.

Nous sommes donc tous réunis ici aujourd’hui pour discuter des moyens d’y parvenir en ouvrant les marchés, en instaurant des règles de concurrence équitables et en partageant nos connaissances, nos meilleures pratiques pour aider nos alliés et amis.

Parallèlement, nous devons aussi rechercher de nouvelles sources de ces minéraux essentiels. C’est également ce que fait l’administration Trump à l’intérieur de nos propres frontières.

Nous travaillons également bilatéralement au renforcement des chaînes d’approvisionnement. Par exemple, le président Trump et le premier ministre Trudeau ont récemment approuvé un cadre de coopération sur les minéraux essentiels. L’Australie s’est également engagée à soutenir d’éventuels projets communs aux États-Unis afin d’améliorer sa capacité de traitement des terres rares.

Les États-Unis ont également signé un protocole d’entente visant à aider le Groenland à explorer et à mettre en valeur ses ressources énergétiques de manière responsable.

Grâce à cette initiative, les États-Unis et nos pays partenaires ont franchi un pas important vers un avenir énergétique sûr et prospère.  

J’ai hâte de discuter du travail important qui nous attend, et j’espère que d’autres pays se joindront à nous dans cet effort. Et encore une fois, merci à tous pour votre présence ici. Je vous remercie.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous