rss

Encourager le leadership et la contribution des rescapés de la traite des personnes

हिन्दी हिन्दी, English English, Português Português, Русский Русский, Español Español, 中文 (中国) 中文 (中国)

Télécharger le PDF

La contribution des rescapés est essentielle à la mise en place de stratégies efficaces et complètes pouvant renforcer les efforts de poursuites, de protection et de prévention en matière de lutte contre la traite. Aujourd’hui plus que jamais, les rescapés sont les leaders du mouvement de lutte contre la traite, qu’ils soient à la tête d’une organisation, militent pour une meilleure législation, forment les forces de l’ordre, sensibilisent le grand public ou collaborent avec les gouvernements pour améliorer les programmes nationaux et étrangers. De par leur expérience, les rescapés savent ce qui est nécessaire pour améliorer les efforts de lutte contre la traite d’un État et leur contribution est clé pour veiller à ce que les politiques à cet égard reflètent les perspectives que seuls peuvent fournir celles et ceux qui en ont été victimes.

Toute entité (gouvernement, entreprise, organisation de la société civile, etc.) qui souhaite adopter une approche informée par la contribution des rescapés devra faire intervenir, à toutes les étapes d’un programme ou d’un projet, d’anciennes victimes issues de diverses communautés. Les possibilités de participation sont variées : phase initiale d’élaboration et de conception du programme, mise en œuvre du projet, activités d’évaluation, etc. Le Conseil consultatif des États-Unis sur la traite des personnes – composé d’anciennes victimes devenues leaders et nommées par le président pour conseiller le pouvoir exécutif sur les politiques portant sur la lutte contre la traite – a défini le concept de « tenir compte de l’avis des rescapés » dans son rapport annuel de 2019 comme l’intégration du savoir-faire des rescapés à tous les stades (de l’élaboration à la conclusion) des activités déployées pour lutter contre la traite. Les gouvernements et organisations devraient tout particulièrement éviter de formuler des demandes qui impliquent des produits finaux ou presque, des délais serrés ou d’autres facteurs pouvant compromettre la qualité des contributions et être préjudiciables à la création d’un instrument tenant réellement compte de l’expérience des rescapés.

Les entités de lutte contre la traite devraient engager les mesures nécessaires pour que l’avis des rescapés soit pris en compte dans chaque aspect de leur réponse. La première étape consiste à déterminer si une entité recherche et intègre la contribution des rescapés et, dans l’affirmative, dans quelle mesure, ainsi qu’à identifier les lacunes à cet égard et à définir les moyens d’y parvenir efficacement.

S’adresser aux rescapés de manière appropriée et responsable est également crucial pour établir des pratiques tenant compte de leur avis. Le dialogue devrait tenir compte des traumatismes qu’ils ont subis, ce qui implique de comprendre l’impact physique, social et émotionnel du traumatisme sur la personne ainsi que sur les professionnels qui l’accompagnent. Les entités devraient également encourager l’autonomisation et l’autosuffisance des rescapés et identifier les moyens de leur proposer des postes de leadership en tant que membres du personnel, consultants ou formateurs. Augmenter les possibilités de leadership pour les rescapés n’est pas seulement une réponse appropriée à l’intention de la communauté des anciennes victimes, cela améliore également l’efficacité de tous les efforts de lutte contre la traite. Les rescapés devraient percevoir une rémunération en contrepartie de leur temps et savoir-faire au même titre que tout autre employé ou consultant. De plus, la contribution des rescapés devrait réunir des points de vue diversifiés provenant de victimes de la traite à des fins sexuelles et du trafic de main d’œuvre de tout âge, genre, race, origine nationale et orientation sexuelle.

Les organisations devraient également se former aux pratiques optimales sur comment s’adresser aux rescapés, et s’associer à des organisations et groupes dirigés par des anciennes victimes disposant de bons modèles de leadership des rescapés et des connaissances dans le domaine du développement des carrières et du leadership. Par exemple, l’ONG camerounaise Survivors’ Network a élaboré une approche unique d’autonomisation des rescapés qui privilégie l’indépendance économique et encourage l’entrepreneuriat des femmes et des filles. Francisca Awah Mbuli, l’héroïne du rapport sur la traite des personnes, a fondé cette organisation et, sous sa direction, Survivors’ Network a contribué à créer des opportunités économiques pour les rescapés au Cameroun, en dispensant des microcrédits à des petites entreprises et à des projets générateurs de revenus ainsi que des formations professionnelles, notamment sur la gestion des petites entreprises.

Les rescapés ont courageusement travaillé pour devenir des porte-paroles du mouvement de la lutte contre la traite. Les gouvernements et la société civile doivent privilégier des partenariats qui reflètent une participation positive mais aussi porteuse de sens des rescapés, de manière à favoriser le leadership. La voix des rescapés devrait être au cœur de toute réponse de lutte contre la traite des personnes qui se veut globale.

LISTE DE VÉRIFICATION POUR ÉLABORER UNE PRATIQUE QUI TIENT COMPTE DE L’AVIS DES RESCAPÉS:

Évaluer la mesure dans laquelle votre organisation tient compte de l’avis des rescapés.
» Définir les lacunes et les opportunités.

Proposer aux rescapés des opportunités de travail rémunérées:
» Postes au sein du personnel
» Consultants
» Formateurs

Rechercher la participation de tout type de rescapés:
» Ceux issus de la traite à des fins sexuelles ainsi que du trafic de main d’œuvre.
» Ceux de tout âge, genre, race, origine nationale, orientation sexuelle, porteurs de handicap, etc.

Élaborer un plan permettant la contribution des rescapés à toutes les étapes d’un projet.
» Élaboration et conception
» Mise en œuvre
» Évaluation


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous