rss

Déclaration de la représentante des États-Unis auprès des Nations unies, l’ambassadrice Kelly Craft

Português Português, English English, Español Español

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Service de presse et de diplomatie publique
Le 17 octobre 2019

 

L’élection aujourd’hui de l’ancien régime de Maduro du Venezuela au Conseil des droits de l’homme des Nations unies est une honte pour les Nations unies et une tragédie pour le peuple du Venezuela.

Personnellement, je trouve affligeant que 105 pays aient voté en faveur de cet affront à la vie et à la dignité humaines. Il s’agit d’une preuve irréfutable que le Conseil des droits de l’homme ne fonctionne plus et cela ne fait que conforter les États-Unis dans leur décision de retrait.  

Que l’un des pires auteurs de violations des droits de l’homme au monde se voit attribuer un siège au sein d’un organe censé défendre les droits de l’homme est absolument consternant.

Le peuple vénézuélien ne doit avoir aucune crainte : Maduro ne peut pas se cacher sous le couvert d’un organe illégitime tel que le Conseil des droits de l’homme.

Soyons clairs : je n’oublierai pas ceux qui continuent à souffrir aux mains de Maduro, et les États-Unis continueront à travailler avec les pays épris de liberté du continent et du monde entier pour soutenir le peuple vénézuélien.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous