rss

À l’occasion du 40ème anniversaire de la prise de l’ambassade des États-Unis à Téhéran

Português Português, English English, Español Español, العربية العربية, Русский Русский

Département d’État des États-Unis
Le 4 novembre 2019
Déclaration du secrétaire d’État Michael R. Pompeo

 

Il y a quarante ans aujourd’hui, des partisans fortement armés de l’ayatollah Khomeiny ont enfoncé les portes et ont escaladé les murs de l’ambassade américaine à Téhéran. Plus de 50 diplomates américains ont été pris en otage par le régime iranien pendant 444 jours. Pendant près de 15 mois, ces courageux et résilients Américains et leurs familles n’ont pas été fixés sur leur sort. Ils ont heureusement survécu.

Quarante ans plus tard, le régime révolutionnaire de Téhéran a prouvé à maintes reprises que ses premiers actes après son accession au pouvoir présageaient clairement de sa nature diabolique. Le régime continue de détenir de manière illégitime des ressortissants américains, et d’appuyer des groupes terroristes mandataires comme le Hezbollah qui ont recours à des prises d’otages.

L’administration Trump a affirmé sans ambiguïté que le régime iranien devait libérer tous les Américains disparus et détenus de manière illégitime, notamment Robert Levinson, Xiyue Wang, Siamak Namazi et d’autres. Nous n’aurons pas de repos tant qu’ils ne seront pas de retour au sein de leurs familles.  

Par ailleurs, le programme Rewards for Justice du département d’État des États-Unis annonce aujourd’hui une nouvelle récompense pouvant aller jusqu’à 20 millions de dollars pour toute information conduisant à la localisation, à la restitution et au retour en bonne santé de Robert Levinson, pris en otage en Iran avec la complicité du régime iranien. Aucun otage n’a été retenu plus longtemps que M. Levinson dans l’histoire des États-Unis.

En outre, le département du Trésor des États-Unis a pris des mesures aujourd’hui à l’encontre de neuf personnes nommées par Ali Khamenei et représentants de ce Guide suprême non élu du régime iranien, dont le bureau est chargé de la promotion du programme radical de l’Iran. Cette désignation a pour objet de faire obstacle à l’alimentation en fonds d’un réseau de l’ombre de conseillers en affaires militaires et en relations extérieures de Khamenei qui opprime le peuple iranien, facilite des activités terroristes et encourage des politiques déstabilisatrices dans le monde entier depuis des dizaines d’années. Cette mesure vise de manière spécifique des personnes nommées par Ali Khamenei au sein du bureau du Guide suprême, du Conseil de discernement, de l’état-major des forces armées et du pouvoir judiciaire.

Deux des personnes nommées par le Guide suprême et qui font l’objet de cette désignation aujourd’hui ont également été impliquées dans l’attentat à la bombe contre la caserne de Marines américains de Beyrouth en 1983, qui a fait 241 victimes parmi les membres du personnel américain, ainsi que dans l’attentat à la bombe contre l’Association mutuelle israélite argentine (AMIA) en 1994. Tout récemment, en octobre 2019, un représentant du Guide suprême a directement appelé les milices régionales appuyées par l’Iran à s’attaquer aux ambassades occidentales.

La décision du régime iranien d’emprisonner nos diplomates a pesé pendant 40 ans sur nos relations, mais les États-Unis savent que c’est le peuple iranien qui pâtit depuis le plus longtemps de ce régime. Nous souhaitons qu’il puisse à l’avenir se doter d’un gouvernement véritablement représentatif et bénéficier de l’amitié du peuple américain.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous