rss

Attaques contre le peuple d’Idlib

اردو اردو, English English, العربية العربية, Русский Русский, हिन्दी हिन्दी

Département d’État des États-Unis
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Communiqué de presse
Le 27 janvier 2020,

 

Les États-Unis suivent avec une grande inquiétude la situation dans le nord-ouest de la Syrie où les forces combinées de la Russie, du régime iranien, du Hezbollah et du régime de Bachar el Assad mèneraient une attaque à grande échelle contre la population des provinces d’Idlib et de l’ouest d’Alep. Selon certaines informations, ces forces mèneraient des bombardements aériens et des attaques terrestres aveugles qui auraient piégé des milliers de civils sous les bombardements à Maarat al-Nouman, les laissant nulle part où fuir. Dans d’autres régions, des dizaines de milliers de personnes auraient fui leur domicile. Les actions déstabilisatrices de la Russie, du régime iranien, du Hezbollah et du régime de Bachar el Assad empêchent directement l’établissement d’un cessez-le-feu dans le nord de la Syrie, comme l’exige la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies, ainsi que le retour en toute sécurité dans leurs foyers de centaines de milliers de personnes déplacées dans le nord de la Syrie.

Les États-Unis condamnent ces attaques injustifiables contre le peuple du nord-ouest de la Syrie. Nous exigeons un cessez-le-feu immédiat et un accès total aux zones touchées par les organisations humanitaires afin d’alléger les souffrances des centaines de milliers de personnes qui ont fui les bombardements incessants. Les États-Unis sont prêts à prendre les mesures diplomatiques et économiques les plus sévères contre le régime de Bachar el Assad et contre tout État ou individu qui contribue à son programme brutal.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous