rss

Proclamation présidentielle à l’occasion du Mois national de l’histoire des Noirs 2020

English English

La Maison-Blanche
Le 31 janvier 2020

 

Grâce à la bravoure, à la persévérance, à la foi et à la détermination, souvent face à des préjugés et à des difficultés incroyables, les Afro-Américains ont amélioré et fait progresser tous les aspects de la vie américaine. Leur combat pour l’égalité, la représentation et le respect nous motive à continuer à travailler pour un avenir plus prometteur, plus pacifique et davantage porteur d’espoir pour chaque Américain. Au cours du Mois national de l’histoire des Noirs, nous rendons hommage aux contributions extraordinaires apportées par les Afro-Américains tout au long de l’histoire de notre république, et nous renouvelons notre engagement en faveur de la liberté et de la justice pour tous.
 
Le thème de la commémoration de cette année, « Les Afro-Américains et le vote », coïncide avec le 150e anniversaire du 15e amendement, qui a donné le droit de vote aux hommes afro-américains. Cet amendement à la Constitution, ratifié en 1870, interdit au gouvernement de refuser ou de restreindre le droit de vote d’un citoyen en se fondant sur « la race, la couleur ou une condition antérieure de servitude ». Aujourd’hui, cette garantie est appliquée principalement par le biais de la loi Voting Rights Act de 1965, un héritage durable du révérend Martin Luther King Jr. et du mouvement des droits civiques.
 
Cette année marque également le 150e anniversaire du premier Afro-Américain à siéger au Congrès. En 1870, Hiram Revels, un républicain du Mississippi, a rempli un mandat d’un an au Sénat, où il s’est battu pour la justice et l’égalité raciale. Au cours de sa vie, le sénateur Revels a été aumônier militaire, pasteur de l’Église épiscopale méthodiste africaine et administrateur d’une université. Mais c’est le mandat de M. Revels au Congrès qui l’a véritablement distingué en tant que pionnier. Il a écrit l’histoire en servant notre nation dans un bâtiment qui avait été construit par des travailleurs esclaves à peine une décennie plus tôt. 
 
Mon administration a fait de grands progrès pour élargir les possibilités offertes aux personnes de tous horizons. Au cours des deux dernières années, les taux de pauvreté et de chômage des Afro-Américains ont atteint des niveaux historiquement bas. Grâce à la loi transformatrice Tax Cuts and Jobs Act, plus de 8 700 communautés en difficulté qui luttent contre les difficultés économiques ont été désignées comme des zones d’opportunité, traçant ainsi une voie permettant aux communautés en difficulté de débloquer des ressources d’investissement et de créer les emplois et les équipements communautaires dont elles ont le plus grand besoin. J’ai également signé la loi historique First Step Act, qui a annulé les dispositions injustes de la loi Violent Crime Control and Law Enforcement Act de 1994, qui portait préjudice de manière disproportionnée aux communautés afro-américaines. La loi First Step Act offre aux détenus des possibilités de formation professionnelle, d’éducation et de mentorat. Nous voulons que chaque personne qui sort de prison ait les outils nécessaires pour bénéficier d’une seconde chance de transformer sa vie et de poursuivre le rêve américain après son incarcération. En outre, en décembre dernier, j’ai été fier de signer la loi FUTURE Act, qui garantit un soutien total aux universités traditionnellement noires pendant les dix prochaines années.
 
Notre grande nation est renforcée et enrichie par des citoyens de toute race, religion, couleur et croyance. Ce mois-ci, nous célébrons l’héritage culturel, les diverses contributions et l’esprit indéfectible des Afro-Américains. Nous louons les héros, les pionniers et les Américains ordinaires qui se sont battus sans relâche pour la promesse d’égalité raciale accordée par notre Créateur, inscrite dans notre Constitution et promulguée dans nos lois, et qui y ont cru fermement. Nous nous engageons à continuer à nous opposer aux maux du sectarisme, de l’intolérance et de la haine afin de poursuivre notre quête d’une union plus parfaite.
 
En vertu de l’autorité qui m’est conférée par la Constitution et les lois des États-Unis, je soussigné Donald J. Trump proclame par la présente le mois de février 2020 Mois national de l’histoire des Noirs. J’appelle les responsables publics, les enseignants et tous les Américains à observer ce mois avec des programmes, des cérémonies et des activités appropriés.
 
En foi de quoi, j’ai apposé ma signature en ce trente et unième jour de janvier de l’an de grâce deux mille vingt, deux cent quarante-quatrième année de l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

DONALD J. TRUMP


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous