rss

Inquiétude des États-Unis au sujet du processus électoral en Guinée

English English

Département d’État des États-Unis
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Le 07 février 2020

 

Les États-Unis sont préoccupés au sujet de l’intention actuelle du gouvernement de la Guinée de tenir des élections législatives et un référendum constitutionnel le 1er mars. Nous nous demandons si ce processus électoral sera libre, équitable et transparent et s’il pourra refléter avec précision la volonté de tous les électeurs légitimes. Nous appelons toutes les parties à entamer un dialogue civique non violent. Le gouvernement de la Guinée devrait mettre en œuvre les recommandations des Nations unies au sujet des listes électorales et tenir sa promesse en faveur d’une consultation nationale inclusive portant sur la nouvelle constitution.

La violence, la répression et l’intimidation politique n’ont pas leur place dans une démocratie. Nous en appelons à tous les manifestants, quelle que soit leur affiliation politique, pour qu’ils se gardent de toute violence. Nous pressons les forces de sécurité de respecter les droits de tous les citoyens à prendre part à des manifestations pacifiques. Enfin nous appelons le gouvernement de la Guinée à enquêter de façon approfondie sur tous les décès survenus lors de manifestations et à rendre publiques les conclusions de ces enquêtes.

Comme je l’ai fait savoir au président Condé en septembre 2019, lors de sa visite à Washington, les États-Unis appuient fermement les passations de pouvoirs qui sont régulières et démocratiques. Les États-Unis demeurent engagés envers une collaboration avec tous les Guinéens afin de renforcer leur système démocratique en vue de la paix, de la prospérité et du partenariat dans les années à venir.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous