rss

Mise à jour relative au bateau de croisière Diamond Princess au Japon

English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Português Português, Español Español, 中文 (中国) 中文 (中国), Русский Русский, اردو اردو

CDC, Centres pour le contrôle et la prévention des maladies
Déclaration à la presse
Le 18 février 2020

 

Nous saluons les efforts extraordinaires déployés par le gouvernement du Japon pour instituer des mesures de quarantaine à bord du Diamond Princess. Bien que la mise en quarantaine ait eu un impact positif potentiellement significatif en ce qui concerne la santé publique en ralentissant la transmission, le CDC estime qu’elle n’a peut-être pas été suffisante pour empêcher la transmission entre les personnes à bord du navire. Le CDC considère que le taux de nouvelles infections à bord, en particulier chez les personnes asymptomatiques, demeure un risque. Par conséquent, pour protéger la santé du public américain, tous les passagers et l’équipage du navire ont été soumis à des restrictions en matière de déplacement de sorte qu’ils ne pourront pas retourner aux États-Unis pendant au moins 14 jours après avoir quitté le Diamond Princess.

Plus de 100 citoyens américains sont actuellement toujours à bord du bateau de croisière Diamond Princess ou dans des hôpitaux au Japon. Ces citoyens ont été soumis à des restrictions, tout comme les autres passagers et membres d’équipage du navire.

Après avoir débarqué du Diamond Princess, ces passagers et membres d’équipage devront attendre 14 jours au cours desquels ils ne devront pas présenter de symptômes ou faire l’objet de résultats de test de coronavirus positifs avant d’être autorisés à embarquer sur des vols à destination des États-Unis.

Si une personne provenant de cette croisière arrive aux États-Unis avant la fin de la période de 14 jours, elle sera toujours soumise à une mise en quarantaine obligatoire jusqu’à l’achèvement de la période de 14 jours sans symptômes ou résultats de test de coronavirus positifs.

En raison de leur exposition à haut risque, il pourrait y avoir d’autres cas confirmés de COVID-19 parmi les passagers restant à bord du Diamond Princess

Les CDC s’engagent à protéger la santé et la sécurité de tous les Américains. Nous continuons à penser que le risque d’exposition au COVID-19 pour le grand public aux États-Unis est actuellement faible. Le gouvernement américain prend ces mesures pour protéger les passagers et l’équipage du Diamond Princess, leurs proches, les voyageurs et les communautés aux États-Unis.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous