rss

Décision de la CPI sur l’Afghanistan

हिन्दी हिन्दी, English English, Português Português, Español Español, العربية العربية, Русский Русский, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Déclaration à la presse
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Le 05 mars 2020

 

La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a autorisé aujourd’hui une enquête sur les activités présumées des talibans et du personnel américain et afghan en relation avec l’Afghanistan. Il s’agit d’une action tout à fait invraisemblable de la part d’une institution politique irresponsable qui se fait passer pour une instance juridique.

Cette décision est d’autant plus inconsidérée qu’elle intervient quelques jours seulement après que les États-Unis ont signé un accord de paix historique sur l’Afghanistan – la meilleure chance de paix depuis une génération. En effet, le gouvernement afghan lui-même a supplié la CPI de ne pas s’engager sur cette voie. Mais les politiciens de la CPI avaient d’autres objectifs.

Les États-Unis ne sont pas parties à la CPI, et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger nos citoyens de ce tribunal factice et hors-la-loi.

Cela confirme encore une fois ce qui se passe lorsque les instances multilatérales n’assument pas leurs fonctions de supervision et de leadership responsable et deviennent au lieu de cela un instrument de vendettas politiques. La CPI a aujourd’hui de manière désolante donné raison à tous les arguments de ses détracteurs les plus durs au cours des trente dernières années.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous