rss

50ème anniversaire du Jour de la Terre

English English, Português Português, Español Español, 中文 (中国) 中文 (中国), Русский Русский

Département d’État des États-Unis
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Le 22 avril 2020

 

Les États-Unis fêtent aujourd’hui le 50ème anniversaire du Jour de la Terre. Nous sommes fiers de notre bilan de leader mondial dans le domaine de la promotion de la propreté de l’eau et de l’air, de la conservation des ressources naturelles et de la protection de la nature, tout en stimulant la croissance économique et en favorisant la résilience aux catastrophes naturelles au niveau national et à l’étranger. Les États-Unis sont également un leader mondial de l’offre d’une énergie propre et abordable à nos citoyens et d’une énergie fiable à d’autres pays, grâce à notre secteur privé innovant.

À l’occasion de ce Jour de la Terre, nous soulignons également les conséquences dangereuses du trafic d’espèces sauvages. Les marchés d’animaux sauvages, dans lesquels des espèces vivantes sont vendues à des fins de consommation humaine, sont des points névralgiques pour le trafic d’espèces sauvages, sont sources de risques de génération et de propagation de maladies, et peuvent avoir joué un rôle essentiel dans la propagation de la pandémie de COVID-19. En ce Jour de la Terre, nous appelons la république populaire de Chine et d’autres pays à fermer définitivement les marchés d’animaux sauvages, une mesure qui réduirait les risques pour la santé humaine à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine et découragerait la consommation d’animaux sauvages et de produits issus de ceux-ci. Nous appelons tous les gouvernements à se joindre à nous dans la lutte contre le fléau du trafic d’espèces sauvages pour y mettre fin.

Alors même que nous luttons contre la pandémie de COVID-19, il convient tout particulièrement cette année de souligner les réalisations des États-Unis dans le domaine scientifique et de l’environnement. Nous félicitons l’Agence des États-Unis pour la protection de l’environnement (U.S. Environmental Protection Agency, EPA)  et l’Administration des études océaniques et atmosphériques (National Oceanic and Atmospheric Administration, NOAA) alors qu’elles célèbrent leur 50ème anniversaire. Nous saluons le programme Global Learning and Observation to Benefit the Environment (GLOBE) de la NASA qui permet depuis 25 ans à des étudiants et des citoyens scientifiques du monde entier de contribuer de manière significative à l’environnement. Les États-Unis continueront de travailler en partenariat à l’échelle internationale, pour que les générations futures héritent d’une Amérique meilleure et d’un monde meilleur.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous